samedi,26 septembre 2020
Accueil Derniers articles Covid-19 : l’OMS appelle au maintien des services hospitaliers essentiels

Covid-19 : l’OMS appelle au maintien des services hospitaliers essentiels

En première ligne dans la lutte contre une pandémie de Covid-19 qui a déjà fait plus de 43000 victimes et infecté globalement plus de 872000 personnes dans 203 pays, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) multiplie néanmoins les appels au calme et à la sérénité malgré le contexte ambiant. Ainsi, rappelant que « la meilleure défense contre une flambée épidémique est un système de santé solide », l’agence onusienne vient d’inviter les pays touchés par ce virus à maintenir les services hospitaliers essentiels.

En effet, bien que la pandémie de Covid-19 mette à mal les systèmes de santé du monde entier comme en témoignent le nombre croissant de cas testés positifs et surtout le nombre de décès, il n’en demeure pas moins que dans le même temps, d’autres urgences médicales subsistent. C’est donc face à cette réalité que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient d’actualiser ses lignes directrices, comme on peut le lire dans un communiqué paru sur son site officiel ce mardi.

Soulignant le fait que « d’autres épidémies ont montré que lorsque les systèmes de santé sont surchargés la mortalité due à des maladies évitables par la vaccination risque elle aussi d’augmenter considérablement », les experts de l’OMS, ont donc actualisé  ces lignes directrices notamment en matière de planification opérationnelle afin qu’ils puissent à la fois riposter directement à la pandémie, assurer les services de santé essentiels, et limiter les risques d’effondrement du système.

Ces nouvelles directives portent notamment sur la vaccination, les services de santé reproductive, les soins pendant la grossesse et l’accouchement, les soins dispensés aux nourrissons et aux personnes âgées, la prise en charge des affections mentales ainsi que des maladies non transmissibles et des maladies infectieuses comme l’infection à VIH, le paludisme, la tuberculose et les traitements hospitaliers vitaux. Les services auxiliaires, de laboratoires et les urgences médicales sont également pris en compte.

Cette « série de mesures immédiates et ciblées » destinée à aider les pays à faire face à ces difficultés, s’inscrit dans la droite ligne des propos du Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus directeur général de l’OMS, qui a indiqué que « la meilleure défense contre une flambée épidémique est un système de santé solide (…) qui oblige les pays à faire des choix difficiles pour répondre au mieux aux besoins de leur population ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt