vendredi,18 septembre 2020
Accueil A La Une Covid-19 : L'OIT craint une hausse significative du taux de chômage à...

Covid-19 : L’OIT craint une hausse significative du taux de chômage à l’échelle mondiale

L’onde de choc créée par la pandémie de Covid-19 et qui a déjà dans son sillage, entraîné une chute vertigineuse des cours du pétrole, devrait continuer de faire des dégâts dans l’économie et au-delà. Ainsi, pour ce qui est de l’emploi notamment chez les plus vulnérables, l’Organisation Internationale du travail (OIT) a récemment fait part de ses inquiétudes puisque selon ses prévisions, la crise devrait avoir aura une profonde incidence sur le marché du travail.

En dehors de la question urgente liée à la santé des travailleurs et de leurs familles, le Covid-19 et les chocs économiques qui en découlent auront de lourdes répercussions sur le monde du travail, des incidences profondes sur les performances des marchés du travail. Dans le sillage de ce virus dévastateur qui a contraint les pays du G20 à injecter pas moins de 5000 milliards de dollars dans l’économie mondiale, les taux de chômage devraient exploser.

En effet, les premières estimations de l’OIT indiquent une hausse significative du chômage et du sous-emploi avec un nombre pouvant aller jusqu’à 24,7 millions de personnes selon un scénario « pessimiste ». A titre de comparaison, la crise financière mondiale de 2008-09 avait fait augmenter le chômage de 22 millions. Dans ce contexte, d’énormes plans d’ajustements à la baisse des salaires et de la durée du travail, sont à prévoir. 

Pour L’OIT, le déclin de l’activité économique et les contraintes pesant sur la circulation des personnes et des biens, devraient fortement impacter l’industrie manufacturière et les services, tandis que les pertes globales de revenu du travail, devraient elles, se situer entre 860 et 3 440 milliards de dollars. Une situation qui devrait fortement impacter les personnes ayant des problèmes de santé, les jeunes qui connaissent déjà de forts taux de chômage et de sous-emploi, mais aussi les femmes et les travailleurs non protégés.

Avec des impacts divers en fonction du niveau d’activités par pays, le taux de chômage qui pourrait découler de la crise actuelle modifiera la structure de nombreuses économies. Pour ce qui est du Gabon qui comptait déjà avant la crise un taux de chômage de près de 40% chez les jeunes, la situation devrait être exacerbée par la baisse d’activités dans le secteur pétrolier notamment puisque Total un des géants du secteur, a déjà annoncé la baisse de ses investissements et le gel des recrutements.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt