jeudi,9 décembre 2021
AccueilA La UneCovid-19 : l’objectif «Faim Zéro» fortement menacé

Covid-19 : l’objectif «Faim Zéro» fortement menacé

Ecouter cet article

Considéré comme l’un des principaux objectifs de développement durable (ODD) qui ont été adoptés par l’Organisation des Nations unies (ONU) en septembre 2015, la « Faim Zero » est aujourd’hui fortement menacée par la crise économico-sanitaire liée au Covid-19. Ainsi, dans un contexte où les gouvernements doivent apporter des réponses concrètes à une crise économique sans précédent au 21ème siècle, la préservation des chaînes de valeur alimentaires mondiales essentielles dans cette lutte sans fin, est aujourd’hui fortement menacée.

Alors qu’elle vient de faire part de ses inquiétudes en ce qui concerne les risques d’approvisionnement alimentaire mondiale notamment dans les pays les plus pauvres fortement menacés par cette pandémie de Covid-19 du fait de difficultés endogènes, l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation, la FAO, vient une nouvelle fois de s’alarmer, en évoquant les risques qui pèsent sur l’un des principaux objectifs de développement durable (ODD).

 

LIRE AUSSI : La FAO inquiète du risque de crise d’approvisionnement alimentaire mondiale 

En effet, par le biais d’une adresse de son Directeur général, QU Dongyu, l’Organisation onusienne en évoquant une « pandémie du COVID-19 qui met à rude épreuve les systèmes de santé publique du monde entier », a fait part de la menace qui pèse notamment sur l’objectif « Faim Zéro ». Cet objectif contenu dans l’agenda 2030 de l’Organisation des Nations unies (ONU), est aujourd’hui fortement menacé par le contexte économico-sanitaire actuel.

 

LIRE AUSSI : Covid-19 : L’OIT craint une hausse significative du taux de chômage à l’échelle mondiale 

Et pour cause, alors que les pays du monde les plus avancés sur le plan économique sont en quarantaine à l’image de la France ou des Etats-Unis, les pays les plus pauvres se retrouvent quelque peu abandonnés à euxmêmes. Dans ces conditions, la FAO prône une « intervention coordonnée et cohérente à l’échelle mondiale pour éviter que cette crise de santé publique ne déclenche une crise alimentaire ». 

Nécessaire donc pour éviter une crise alimentaire qui empêcherait les populations à travers le monde de trouver ou de se procurer de la nourriture, cette « intervention » permettrait de « réduire le risque de pénurie de nourriture pour des millions de personnes même dans les pays riches » a insisté QU Dongyu, qui n’a pas manqué de rappeler l’importance de « veiller à ce que la nourriture soit disponible là où l’on en a besoin ».

Rejoint dans cette analyse par de nombreux organismes à l’image du Boston Consulting Group (BCG) qui a récemment souligné le fait que le Covid-19 pourrait être « lourd de conséquences pour les populations sous-alimentées, malades et pauvres d’Afrique », la FAO en appelle donc à une prise de conscience planétaire, et les gouvernements à faire front uni face à cette pandémie qui on le rappelle a déjà infecté près de 750 000 personnes dans le monde.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop