vendredi,26 novembre 2021
AccueilA La UneCovid-19 : liste de services publics et privés autorisés à circuler

Covid-19 : liste de services publics et privés autorisés à circuler

Ecouter cet article

Suite à la mise en confinement intégral du Grand Libreville qui a pris effet dans la nuit du dimanche 12 avril au lundi 13 avril 2020, le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha a rendu publique la liste des services des secteurs public et privé autorisés à circuler durant cette période. Ainsi, des structures de santé, aux banques en passant par l’alimentation, plusieurs activités professionnelles essentielles au maintien du tissu économique sont habilités à exercer mais dans le strict respect des gestes barrières. 

Dans son communiqué fixant les modalités relatives à la mise en œuvre du confinement intégral du grand Libreville, le ministère de l’Intérieur a listé les services qui pourront continuer à assurer leurs services. Il s’agit entre autres des services jugés essentiels à la vie de la nation. Dans le secteur public la mesure concerne notamment les régies financières et assimilés du ministère de l’Economie, des finances et du ministère du Pétrole, les directions générales des ministères, les municipalités, les tribunaux, les structures sanitaires, les établissements axés dans l’alimentation, les médias ainsi que tous les services publics directement rattachés aux administrations publiques. 

Pour ce qui est du secteur privé, le gouvernement a indiqué que les sociétés de fourniture d’électricité et d’approvisionnement en eau potable, les opérateurs de téléphonie fixe et mobile, les structures de santé homologuées, les maisons des pompes funèbres, les banques, les assurances et établissements de micro crédit, les officines pharmaceutiques et d’autres services connexes, pourront circuler durant ce confinement général. 

Par contre, le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha n’a pas manqué de rappeler que bien qu’autorisées à circuler, ces administrations et sociétés privées se doivent de respecter les mesures préventives et sécuritaires édictées par l’organisation mondiale de la santé (OMS) à savoir le port de masques, de gants, l’usage de gels hydroalcooliques. Elles doivent tout aussi observer les mesures restrictives gouvernementales telles l’interdiction de rassemblements de plus de 10 personnes et le couvre-feu fixé à 19h30. L’inobservation de ces recommandations exposerait les auteurs à des lourdes conséquences. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop