mardi,30 novembre 2021
AccueilDerniers articlesCovid-19: les vaccins sinopharm et Sputnik non reconnus en France

Covid-19: les vaccins sinopharm et Sputnik non reconnus en France

Ecouter cet article

La France ne reconnaît pas les vaccins chinois Sinopharm et russe Sputnik V dans son certificat de vaccination contre le covid-19. Les personnes souhaitant se rendre dans l’hexagone et vaccinées à partir de l’un de ces vaccins sont considérées et soumises aux contraintes des personnes « non vaccinées » par le gouvernement français, apprend-t-on de nombreux médias européens. Conséquence, les Gabonais qui ont été inoculés avec ces deux vaccins n’auront pas droit au Pass sanitaire français et pourraient rencontrer des difficultés d’accès dans ce pays. 

La France restreint les possibilités aux touristes et même aux ressortissants français vivant à l’étranger, non vaccinés par les vaccins Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Johnson & Johnson. Le gouvernement français annonce qu’il ne reconnaît pas les vaccins chinois et russe sur son territoire. Les autorités sanitaires de l’hexagone estiment que ces deux vaccins ne sont pas reconnus comme preuve de vaccination. Les personnes ayant eu recours à ce vaccin ne peuvent donc pas avoir accès au pass sanitaire français. 

Le gouvernement français dit se soumettre aux recommandations de l’Union européenne (UE) qui a autorisé l’entrée dans sa zone, aux voyageurs vaccinés aux Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Johnson & Johnson. « On a dans l’UE une source principale sur la fiabilité, la sécurité et l’efficacité des vaccins, c’est l’Agence européenne des médicaments. Donc on s’en remet à son expertise », a expliqué un porte-parole de la Commission européenne à LCI.fr. 

On se souvient aussi que l’Union Européenne avait élargi sa politique de libre circulation vers les voyageurs vaccinés aux vaccins homologués par l’OMS, notamment le Sinopharm. Mais la commission avait temporisé en soulignant que cette mesure « n’est pas contraignante pour les Etats qui restent souverains sur leurs frontières ». La France étant libre de décider par elle-même à qui elle ouvre ses frontières ne reconnaît donc pas les chinois Sinopharm et russe Sputnik V comme preuve de vaccination. 

Rappelons que la loi qui prévoit l’obligation de présenter un pass sanitaire pour avoir accès aux bars, aux restaurants, aux trains, aux salles de spectacle et assister à des événements est en vigueur depuis ce lundi 9 août 2021. Alors que le Gabon était toujours en attente de la livraison de plus de 100 000 doses de vaccin Johnson&Johnson comme annoncé par le ministère de la Santé, les Gabonais déjà vaccinés avec le Sputnik V pourraient, pendant ce temps, faire face à certaines difficultés pour se rendre en France. 

Laissez votre commentaire

Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop