dimanche,12 juillet 2020
Accueil A La Une Covid-19 : les prix du baril repartent à la hausse sous l’impulsion...

Covid-19 : les prix du baril repartent à la hausse sous l’impulsion d’une «promesse» de Donald Trump

Alors que la semaine avait débuté par l’annonce de perspectives peu reluisantes pour l’année 2020 de deux géants mondiaux du secteur pétrolier à savoir : Sinopec et PetroChina, un tweet de Donald Trump promettant une réduction de la production russe et saoudienne afin de rééquilibrer le marché de l’or noir, a redonné de l’espoir aux opérateurs du secteur. Résultat, le prix du baril de pétrole qui stagnait à 20 dollars ce lundi, à gagné plus de 4% pour se situer à plus de 26 dollars ce vendredi comme on peut le constater sur le site prixdubaril.com.

Global Media Time Gifpx

Plombé depuis près de deux mois par la crise du coronavirus avec un cours au plus bas depuis 17 ans à 20 dollars comme c’était le cas ce lundi, le marché pétrolier connaît un regain de forme en cette fin de semaine porté par un “tweet” du président américain Donald Trump annonçant une réduction de la production russe et saoudienne pour rééquilibrer un marché de l’or noir qui se désagrège, comme on peut le lire  sur le site prixdubaril.com.

En effet, cette annonce du locataire de la Maison Blanche qui a pris les investisseurs à contre pied, invitait ces derniers à « espérer et s’attendre » à ce que les deux pays réduisent leur production « d’environ 10 millions de barils, et peut-être nettement plus ». Optimiste sur sa capacité à convaincre les deux géants du secteur, le président américain a même ajouté que cette baisse « pourrait même aller jusqu’à 15 millions de barils ». 

Il n’en fallait pas plus pour enflammer le marché et les investisseurs, qui ont redonné pour les 48 prochaines heures, leur confiance à un secteur en plein marasme. Si Dmitri Peskov porte-parole de la présidence russe a aussitôt démenti cette information en indiquant « qu’aucun entretien n’était prévu entre le président russe et Mohammed ben Salmane », l’annonce du président américain a néanmoins soulagé le marché. 

Pour sa part, l’Arabie saoudite principal producteur du pétrole a appelé à une réunion « urgente » de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d’autres pays, dont la Russie, afin de parvenir à un « accord équitable » comme on peut le lire site de l’agence officielle saoudienne SPA. Pour rappel, c’est au cours de la dernière réunion de l’OPEP et ses partenaires dont la Russie, qu’avait été déclarée cette « guerre des prix » qui plombe aujourd’hui le marché.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt