samedi,4 décembre 2021
AccueilDerniers articlesCovid-19: les 20 000 gels hydroalcooliques en fabrication à Nkok toujours attendus...

Covid-19: les 20 000 gels hydroalcooliques en fabrication à Nkok toujours attendus !

Ecouter cet article

Une semaine après la découverte du patient zéro au Gabon, le gouvernement avait annoncé au nombre des mesures de prévention face au Covid-19 notamment la production par l’usine « La Santé Pharmaceutique » de  20 000 flacons de gel hydroalcoolique toutes les huit heures. Seulement, 12 jours après, les populations gabonaises attendent toujours la matérialisation de cette décision. 

En cette période de crise sanitaire liée à la propagation de la pandémie Covid-19, le Gouvernement gabonais avait entrepris de prendre le taureau par les cornes en s’attelant à veiller à l’application des gestes barrières. Pour ce faire, les plus hautes autorités ont confié la charge de fourniture de flacons de gel Hydro-alcoolique à une usine internationale spécialisée dans la fabrication et la distribution de médicaments, installée au sein de la zone économique à régime spécial de Nkok.

En effet, c’est à «La Santé Pharmaceutique » qu’est revenue la mission de permettre la disponibilité des gels hydroalcooliques, un élément important dans l’accomplissement d’un des gestes barrières les plus usuels et efficaces dans la lutte contre la transmission de bactéries, virus et champignons par la contamination des mains. C’est d’ailleurs le directeur général de ladite société pharmaceutique Rajeev Lila qui en annonçait les couleurs. « Nous devons permettre de pallier toute éventualité de pénurie de ce produit dans le marché gabonais », avait-il souligné. 

Alors, comment comprendre qu’à ce jour, aucune livraison n’ait été faite ?Pour rappel, cette société devait fournir 20.000 gels toutes les 8 heures soit une production journalière de 60.000 gels Hydro-alcooliques. Les voix s’élèvent tout logiquement pour s’interroger sur la portée réelle de cette annonce qui avait contenté plus d’un qui se disaient que cette dense production locale aurait non seulement permis de garantir la disponibilité dudit produit dans les espaces commerciaux mais aussi entraîné une diminution de son prix, à défaut d’être homologué comme le gouvernement l’a suggeré en mettant en place une grille de prix des produits de protection tels les gants, les gels et autres masques.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop