vendredi,22 octobre 2021
AccueilDerniers articlesCovid-19: le vatican plaide pour l'annulation de la dette africaine

Covid-19: le vatican plaide pour l’annulation de la dette africaine

Ecouter cet article

Décrié pour son silence face aux maux qui frappent le monde, le Saint-Siège a décidé en ce début d’année de s’engager. Pour ce faire, le Dicastère pour le Service du développement humain intégral et la Commission vaticane Covid-19 soutiennent une campagne visant à contraindre le G20 à annuler la dette des pays africains. Et ce, du fait que le continent noir, bien que moins touché, paye le lourd tribut sur le plan socio-économique, rapporte Le Monde Afrique.

Ennemi juré des économies mondiales et particulièrement africaines, condamnées à stagner voire reculer, la pandémie à Coronavirus pourrait bien être le canal idoine pour faire peser le plaidoyer pour faire « tabula rasa » de la dette des pays africains. Selon notre confrère Le Monde Afrique, le Vatican souhaite convaincre les institutions financières internationales et les gouvernements des pays créanciers à annuler la dette de la terre mère.

Cette campagne dite du jubilée sera étayée localement par Caritas Afrique, le Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM), la Conférence des jésuites d’Afrique et de Madagascar (JCAM) et l’Association des Femmes consacrées d’Afrique de l’Est et du Centre (ACWECA). Une mobilisation qui démontre l’intérêt à agir au plus vite. « Cette campagne, qui est encore plus urgente à cause de la Covid-19, commence en Afrique où l’Église locale a donné forme à une demande répandue dans la société civile », a déclaré la nouvelle sous-secrétaire du dicastère, sœur Alessandra Smerilli.

Par ailleurs, la religieuse a d’ores et déjà indiqué que ce Jubilé ne s’y attèlera  pas.« La contribution du dicastère était, et est, de l’aider à acquérir une visibilité internationale dans l’espoir qu’un large mouvement se crée comme en 2000. Pour qu’elle soit portée à l’attention du G7 et du G20, c’est-à-dire de ceux qui peuvent influer sur la question de manière directe et concrète », a-t-elle déclaré. Rappelons que cette campagne avait permis dans les années 1990, l’allègement des dettes.

Dans le même ordre d’idées, le père Augusto Zampini, secrétaire adjoint du dicastère et membre de la direction de la Commission vaticane Covid-19. « Il s’agit de justice intergénérationnelle, car nous ne pouvons pas faire payer à nos enfants et aux générations futures tous les effets de nos erreurs, et de justice spirituelle. Nous ne pouvons pas non plus oublier la dette écologique des Grands, qui sont les premiers responsables du changement climatique dont le fardeau incombe toutefois en grande partie aux nations les plus pauvres. Comme celles d’Afrique », A-t-il conclu.

Pour information, à ce jour, l’épidémie de la Covid-19 n’a fait que 4,3 millions de contaminations et 114 000 décès. A contrario, son effet néfaste est plus marqué sur le plan socio-économique. En 2020, l’Afrique a enregistré sa première récession depuis une vingtaine d’années. D’ailleurs, les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), sont de moins en moins optimistes. Puisqu’il est prévu que le taux de croissance en 2021 atteigne seulement 3,4 %. Le plus bas taux au monde. Il y a donc urgence à agir!

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop