vendredi,10 juillet 2020
Accueil A La Une Covid-19: le traitement à l'hydroxychloroquine et chloroquine néfastes pour les patients?

Covid-19: le traitement à l’hydroxychloroquine et chloroquine néfastes pour les patients?

C’est la conclusion fracassante d’une étude parue dans la prestigieuse revue médicale britannique The Lancet. Cette recherche menée par deux cardiologues de référence, Dr. Frank Ruschitzka et Dr. Mandeep Mehra, s’est basée sur 15 000 patients, la première à grande échelle sur le nouveau coronavirus. Au final, elle recommande de ne pas prescrire de chloroquine ni son dérivé l’hydroxychloroquine en dehors des essais cliniques. 

Global Media Time Gifpx

Présenté comme une piste sérieuse vers le remède contre la Covid-19, le traitement à la chloroquine et son dérivé l’hydroxychloroquine serait  finalement un leurre. C’est ce que vient de démontrer une étude à grande échelle parue le vendredi 22 mai 2020 dans The Lancet. Laquelle prévient même qu’en plus de ne pas favoriser la guérison des patients, les molécules susmentionnées stimulent le risque de décès de patients covid-19 positifs hospitalisés. 

Selon l’auteur principal de cette étude menée sur 15.000 malades hospitalisés , le traitement à base de ces molécules est néfaste aux patients atteints et faisant la maladie. « Ces traitements ne bénéficient pas aux patients du Covid-19 », déclare dans un communiqué du Dr. Mandeep Mehra. Le cardiologue précise qu’une arythmie cardiaque a plusieurs fois été signalée chez les patients testés. 

Ainsi, comparativement aux 81 000 patients sans traitement à l’hydroxychloroquine ou à la chloroquine, les 15 000 patients ont montré des signes de défaillance et d’affaiblissement constants. Le résultat après l’administration des 4 combinaisons différentes à base de chloroquine et de l’hydroxychloroquine est effrayant. 

En effet, « le risque de mortalité est de 34% à 45% plus élevé chez des patients prenant ces traitements que chez des patients présentant des facteurs de comorbidité, c’est-à-dire de facteurs de risque », a conclu l’étude. Un véritable rebondissement qui remet en cause les rémissions obtenues jusqu’à ce jour dans les pays qui ont choisi ces molécules pour la prise en charge des patients covid-19 positifs. 

Au Gabon, le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus s’est dit attentif à toutes les études et enquêtes en cours autour des effets de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine sur les patients testés positifs au SARSr-CoV 2 plus connu sous la dénomination de Covid-19. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt