samedi,26 septembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: le ROSCEVAC appelle au développement «d’une industrie pharmaceutique compétitive et décomplexée»

Covid-19: le ROSCEVAC appelle au développement «d’une industrie pharmaceutique compétitive et décomplexée»

La pandémie de Covid-19 qui sévit actuellement dans le monde et qui remet en cause le système sanitaire mondial établi, a également mis en exergue les difficultés du continent à offrir des solutions pharmaceutiques adaptées aux populations. Dans ce contexte, le Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Économie Verte en Afrique centrale (ROSCEVAC) par la voix de son président exécutif Nicaise Moulombi, a appelé ce mercredi 29 avril, les chefs d’Etat et institutions africaines, à « accélérer le financement d’une recherche scientifique pluridisciplinaire en lien avec la pharmacopée pour l’émergence d’une industrie pharmaceutique compétitive et décomplexée ».

Encore largement exclus des principes de recherche clinique menée à l’échelle du globe, notamment en cette période de Covid-19, les chercheurs africains se mobilisent de plus en plus afin de développer une industrie pharmaceutique locale. Dans un contexte sanitaire où les plus grands laboratoires mondiaux peinent à trouver un remède à une maladie devenue virale en l’espace de quelques mois, de nombreuses voix africaines s’élèvent, militant en faveur de « l’émergence d’une industrie pharmaceutique compétitive et décomplexée ».

C’est notamment le cas du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Économie Verte en Afrique centrale (ROSCEVAC). A l’occasion d’un point de presse tenu ce mercredi et auquel assistait Dr Hortense Nguema Okome, chef du bureau de liaison de l’UA auprès de la Commission économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Nicaise Moulombi, président exécutif de cet organe influent au sein de la communauté, a appelé ces derniers et les institutions économiques panafricaines, à « accélérer le financement d’une recherche scientifique pluridisciplinaire en lien avec la pharmacopée ». 

Considérant que le Covid-19, est « une opportunité pour l’Afrique », Nicaise Moulombi a invité le Président de la Commission de l’Union Africaine Moussa Faki, « à accélérer la mobilisation de tous les outils politiques, diplomatiques et financiers à sa disposition pour que les travaux des chercheurs africains soient exploités au service de l’économie africaine ». Rejoignant les propos du pneumologue kenyan Evans Amuyoke, qui révélait chez nos confrères de Jeune Afrique que « sur le continent africain, plus qu’ailleurs, financer ses recherches est difficile », le président du ROSCEVAC s’est donc inscrit sur le long terme.

Par ailleurs, celui qui a salué le travail effectué par l’équipe des chercheurs de l’Institut Recherche Malgache Appliquée (IRMA) dans lequel évolue le Dr Jérôme Munyangi de la RDC, et « la promotion auprès des populations qui s’est ensuivie, ont rendu fiers et ont décomplexé tous les Africains », s’est également satisfait « de cette diplomatie africaine naissante sur la lutte contre le Covid-19 ». Il entend désormais favoriser l’éclosion « d’une industrie pharmaceutique au service d’une croissance verte inclusive ». 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt