samedi,27 novembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: le personnel de santé du «Grand Libreville» n’est pas transporté !

Covid-19: le personnel de santé du «Grand Libreville» n’est pas transporté !

Ecouter cet article

Alors que le Premier ministre annonçait lors de sa conférence de presse du vendredi 10 avril dernier que 6 milliards de FCFA ont été mis à disposition pour assurer le transport des populations pendant le confinement du « Grand Libreville », les personnels de santé pourtant censés être prioritaires sont, depuis l’entrée en vigueur de ladite mesure, abandonnés à eux-mêmes. Une situation incompréhensible, et qui contraint ces agents qui sont en première ligne dans la lutte contre la propagation du Covid-19, à se rendre sur leurs lieux de travail comme ils peuvent pour assurer sur leurs gardes et astreintes. 

Tentative de sabotage ou incompétence du département des Transports et des sociétés mises à contribution pour rendre effective la mesure de gratuité du transport? C’est la question qu’on pourrait se poser au vue de la situation que traverse actuellement le personnel des structures de santé du « Grand Libreville ». En effet, ce mercredi 15 avril 2020, infirmiers, sages femmes, médecins internes ont été abandonnés à leur triste sort, aucun bus ne les a transportés, le 1420 pourtant prévu pour solliciter un moyen de transport sonnait sans succès, selon les propos qui nous ont été rapportés par ces personnels. 

Aux dires d’un médecin interne dont Gabon Media Time a pu obtenir le témoignage, il est difficile voir impossible de se rendre à l’hôpital pour assurer le service. « j’habite Nzeng-Ayong, je devais me rendre au CHUL ce matin pour l’astreinte mais malheureusement je dois partir des Chantiers modernes pour me rendre sur la voie express à pied et espérer tomber sur un bus de Trans’Urb. Après plusieurs heures d’attente j’ai du rentrer chez moi », a-t-il confié. 

Un fait pour le moins curieux alors que le samedi 04 avril 2020 lors du lancement des activités de la société Trans’Urb, le ministre des Transports Léon Armel Bounda Balonzi avait assuré la main sur le coeur que  la primeur était donnée au personnel de santé et aux agents des forces de sécurité et de défense qui sont en première ligne dans la lutte contre la propagation du coronavirus au Gabon. Un engagement qui n’est malheureusement pas respecté par les chauffeurs qui selon plusieurs témoignages d’usagers préfèrent circuler à vide au lieu d’assurer le transport des citoyens. 

Un comportement que n’ont pas manqué de dénoncer plusieurs professionnels du secteur de la santé. « Pour arriver à mon lieu de service j’ai fait une gymnastique. Je n’ai pas eu de transurb pour sortir du premier campement mais je suis quand-même arrivé à la Cité des ailes. Il était 10h10 A mon arrivée, j’ai patienté les bus mais j’ai été surpris que les deux bus qui sont arrivés faisant la ligne de lalala n’ont pas tenu compte de mon laissez-passer et de mon badge professionnel que je présentais en criant à l’arrière « svp je suis de la santé ». Je suis même venu devant le parebrise du chauffeur lui demandant de me garder une place mais rien », a témoigné un médecin sur les reseaux sociaux.

Face à cette situation, il revient donc au gouvernement et plus particulièrement au ministre des Transports Léon Armel Bounda Balonzi qui dispose d’une enveloppe de 6 milliards de FCFa de revoir sa copie quant à la gestion de cette activité ceci pour ne pas léser les personnels de santé qui chaque jour sont sur le terrain pour endiguer la propagation du Covid-19. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop