dimanche,23 janvier 2022
AccueilA La UneCovid-19: Le gouvernement responsable de la présence du variant Omicron au Gabon?

Covid-19: Le gouvernement responsable de la présence du variant Omicron au Gabon?

Ecouter cet article

C’est l’étonnante annonce contenue dans le nouveau décret pris par le gouvernement en vue de renforcer la lutte contre la propagation du Coronavirus sur le territoire national. En effet, le nombre de rotations hebdomadaires des vols internationaux est passé de 3 à 5 par compagnie aérienne. Et ce, alors même que le variant Omicron vient de faire son apparition dans notre pays.

« Face à la quatrième vague de cette pandémie qui se caractérise par une augmentation exponentielle des cas de Covid-19 liés, notamment, par la présence du variant Omicron sur le territoire national », a-t-on pu lire dans le communiqué final du Conseil des ministres présidé par le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba, le lundi 3 janvier dernier en visioconférence. Une nouvelle qui aura donc conduit le gouvernement à renforcer le dispositif sécuritaire et sanitaire de la riposte.

Pourtant, surpris sommes-nous de constater que le gouvernement a décidé de lâcher du lest dans certaines mesures dont l’objectif final serait de relancer l’économie fortement impactée par la crise sanitaire liée au Covid-19. Dans cette logique, le Conseil a annoncé l’augmentation du nombre de rotations hebdomadaires des vols internationaux qui est passé de 3 à 5 par compagnie aérienne. Une mesure incompatible avec la démarche gouvernementale qui veut se prémunir d’une propagation virale de ce variant redouté à l’international.

Sous d’autres cieux notamment en France et aux États-Unis, les gouvernants ont pris le taureau par les cornes en réduisant les échanges avec les pays de l’Afrique de l’Est, zone géographique d’où proviendrait le variant Omicron. Et ce, du fait que le virus aurait été importé par des voyageurs aériens. Alors qu’est-ce qui justifierait un relâchement au niveau des espaces aériens? Le gouvernement ne craint-il pas que les personnes contaminées à Omicron se répandent ?

Face à cette situation qui a mis le pays en alerte maximale, d’aucuns se questionnent sur l’opportunité d’une telle mesure. En procédant à un micro trottoir sur l’augmentation des vols par semaine, Gabon Media Time (GMT) a pu se rendre compte que les populations sont majoritairement contre. « Vous même vous voyez ça comment ? On vous dit que le pays a déjà le variant Omicron, vous permettez aux personnes venues de l’étranger d’entrer en grand nombre. Ils veulent juste que les cas soient nombreux pour justifier les nouvelles mesures corsées », a déclaré Gaël, jeune entrepreneur. Un sentiment partagé par plusieurs autres riverains !

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop