jeudi,27 janvier 2022
AccueilA La UneCovid-19: le gouvernement muet sur le sort réservé aux transporteurs non éligibles...

Covid-19: le gouvernement muet sur le sort réservé aux transporteurs non éligibles à la vaccination

Ecouter cet article

Réunis en conférence de presse ce lundi 13 décembre 2021, les membres du gouvernement gabonais ont rappelé l’ensemble de mesures devant entrer en vigueur à compter du mercredi 15 décembre prochain. Une sortie médiatique lapidaire tant les ministres ont préféré survoler les questions notamment celle relative au sort des transporteurs terrestres non éligibles à la vaccination, toujours non élucidée.

La conférence gouvernementale tenue ce jour, soit à l’avant veille de l’entrée en vigueur des nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, aurait dû découler sur des réponses concrètes autour de l’application desdites mesures. Pourtant, surprises étaient les populations de constater que les membres du gouvernement Ossouka Raponda, par ailleurs absente, se sont évertués à botter en touche à la moindre question des journalistes désireux de s’enquérir du dispositif sécuritaire et sanitaire censé être mis en place dans l’intérêt de tous. 

Preuve de cette volonté de se faufiler, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong qui a justifié la poursuite des conseils des ministres par visioconférence de manière abracadabrantesque. Pour ce dernier, « le télétravail rendrait le gouvernement plus optimal dans sa tâche », a-t-il indiqué. Pas en reste, la réponse du ministre des transports Brice Paillat interrogé sur le sort des transporteurs terrestres déclarés non éligibles à la vaccination. Craignant de se fourvoyer davantage, le patron des transports a choisi de ne pas y répondre.

Une attitude qui n’a pas échappé au parterre de journalistes qui ont maintes fois tenté de relancer le membre du gouvernement. Des tentatives vaines tant la conférence gouvernementale a pris la tournure d’une déclaration devant la presse. Sinon, comment expliquer l’impossibilité pour les acteurs des médias de rebondir après une explication peu convaincante d’une autorité publique et ce, sur une question d’intérêt général ? Pour l’heure, les transporteurs terrestres non éligibles à la vaccination ne savent toujours pas s’ils pourront exercer après l’heure du couvre-feu ou pas.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop