vendredi,18 septembre 2020
Accueil Derniers articles Covid-19: Le Général des Mapanes révèle les insuffisances du gouvernement et alerte...

Covid-19: Le Général des Mapanes révèle les insuffisances du gouvernement et alerte sur les risques d’une crise sociale

C’est par le biais d’un communiqué que Gaël Koumba Ayouné dit le Général des Mapane a ferraillé de sa plume pour donner son point de vue sur la crise sanitaire liée au Covid-19 et à sa gestion. Une gestion de la crise qu’il a fustigée non sans relever les carences latentes qui si elles ne sont pas rapidement résolues peuvent, selon le  Président du Rassemblement des Jeunes Patriotes Gabonais (RJPG) sérieusement compliquer la tâche de nos gouvernants. Entre alerte et recrimination, ce compatriote, conseille le gouvernement de revoir sa stratégie santoire au risque de basculer dans une crise sociale dont les conséquences peuvent être inimaginables.    

C’est en s’extirpant de toute prétention sur d’éventuelles compétences et connaissances dans le domaine médico-sanitaire que le général des Mapanes s’est exprimé par le canal d’un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time sur la crise sanitaire que traverse le Gabon depuis l’apparition le 12 mars 2020 du premier cas de patient testé positif au coronavirus. Gaël Koumba Ayouné s’est certainement appuyé sur son statut de jeune leader pour « s’interroger, alerter et proposer des solutions visant à mieux gérer la crise ». 

D’emblée, le président du Rassemblement des Jeunes Patriotes Gabonais (RJPG), met les pieds dans le plat et regrette le laxisme du gouvernement dans l’une des décisions qui auraient permis de réguler de façon plus ou moins efficiente la propagation du virus. Il s’agit bien évidemment de l’obligation du port du masque décidée plus tôt sous d’autres cieux mais étrangement retardée au Gabon. Pour le général des Mapanes, le Gabon aurait dû, dès l’apparition des tout premier cas, imposer le port des masques obligatoires et ne pas entendre qu’on franchisse la barre des 100 cas avant d’adopter cette mesure. C’est en ce sens qu’il parle d’insuffisance quand il évoque « La prise de décision tardive quant au port du masque obligatoire malgré les multiples interpellations que nous avons faites ». 

Dans le même sens, poursuivant son chapelet de récriminations sur les failles constatées quant à la gestion de la crise liée à la pandémie par les autorités, Gaël Koumba Ayoun tout en rappelant le principe selon lequel gouverner c’est prévoir, reproche au gouvernement son manque de minutie dans l’interpellation « de toutes les personnes ayant pris le même vol que le patient zéro et les autres vols à la même période » dans le but de couper rapidement la chaîne de contamination et de propagation du virus. 

Sur les dernières résolutions gouvernementales nées du discours du président de la République relatif aux mesures d’accompagnement, le président du Rassemblement des Jeunes Patriotes Gabonais (RJPG), a regretté l’érection « d’un confinement partiel pendant trois semaines, sans en tirer profit pour se préparer à la mise en œuvre des mesures administratives et préventives de la maladie, telles que : la gratuité en eau et électricité, la distribution des kits alimentaires, les démarches entre les bailleurs et l’Etat, l’acquisition des masques afin de respecter la mesure sur le port du masque obligatoire » non sans fustiger la gestion des laissez passer depuis le confinement total qui semble avoir fait l’objet d’une distribution importante « au regard de la fréquentation actuelle des rues » at-il couché noir sur blanc dans son communiqué. 

Abondant sur la mesure de confinement total et général du Grand Libreville, le général des Mapanes a interpellé le gouvernement sur la nécessité de trouver des solutions durables à adapter au contexte gabonais susceptible de permettre aux Gabonais de supporter, de respecter et de tolérer un confinement total de plusieurs semaines ou de plusieurs mois comme l’indiquent plusieurs rumeurs dans l’opinion. L’occasion pour lui d’exhorter les membres du gouvernement chargés de la mise en application des décisions du chef de l’Etat de tenir compte avec fidélité des réalités des quartiers sous intégrés qui très vite peuvent se retrouver pris à la gorge par les réalités d’un confinement total qui ne sied et ne les satisfait pas.    

« Je peux vous affirmer que le confinement n’est pas tenable pour beaucoup d’entre nous, même si pour des raisons de santé publique, nous sommes obligés de le subir. Nous allons rapidement nous heurter à certaines réalités que malheureusement nous n’ignorons pas », c’est par ces mots empreints d’alerte et de prémonition que Gaël Koumba Ayouné, a tiré la sonnette sur conséquences éventuelles que pourraient provoquer une gestion approximative et improvisée de cette crise qui loin d’être uniquement sanitaire est en train se muer en crise sociale majeure. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt