jeudi,24 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneCovid-19: le Général de division Yves Ditengou en VRP de la vaccination...

Covid-19: le Général de division Yves Ditengou en VRP de la vaccination au sein des FAG

Les éléments des Forces de défense et de sécurité du Gabon ont reçu ce mardi 1er juin 2021, l’ordre de se faire vacciner conformément à la stratégie nationale de vaccination contre le covid-19. Lors d’une rencontre avec la hiérarchie militaire, au Camp Charles N’Tchoreret, le chef d’état-major général des Forces armées gabonaises (Cemgfag), le général de division, Yves Ditengou, a réitéré les enjeux de la vaccination des corps habillés dans la lutte contre le covid-19. 

« Nos personnels ne doivent pas constituer un point d’entrée de cette pandémie. J’ai besoin de soldats en bonne santé pour mener à bien nos missions », a martelé, le général de division Yves Ditengou, chef d’état-major général des Forces armées gabonaises. Une sortie qui devrait venir sonner le glas de la réticence et de la faible adhésion des éléments des Forces de défense et de sécurité nationales du pays à la vaccination contre le covid-19. 

Il faut dire que les forces armées ont été sommées de se faire vacciner contre le covid-19, du fait non seulement de leur position stratégique (en première ligne) dans cette bataille nationale contre le covid-19, mais aussi en vue de renforcer la couverture vaccinale du pays. « La nécessité d’être protégé et donc d’être vacciné, doit nous permettre de mieux exécuter non seulement nos missions régaliennes, mais également de lutter plus efficacement contre la covid-19 », a souligné le général de division Yves Ditengou. 

Pour renforcer son injonction, il n’a d’ailleurs pas hésité à brandir son carnet de vaccination covid-19. Prenant notamment pour exemple les plus hautes autorités politiques et militaires du pays, en tête desquelles le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et le ministre de la Défense nationale Michael Moussa Adamo, comme pour montrer l’innocuité du vaccin. « Pour les Forces de l’ordre, le choix du vaccin ne se pose pas, il est obligatoire », rappelait  Michael Moussa Adamo, lors de la conférence de presse du gouvernement sur l’allègement des restrictions le samedi 29 mai dernier. 

Ce faisant, il a invité les différents maillons du commandement, à savoir les chefs de corps, les commandants de régions militaires terrestres, les commandants d’arrondissements maritimes, les commandants des bases aériennes, les commandants de compagnie et chefs de section à se faire inoculer, conformément à la stratégie nationale de vaccination contre le covid-19. 

LIRE AUSSI: Covid-19: l’armée chinoise offre 100 000 doses de vaccin aux Forces de sécurité et de défense gabonaises 

Notons que, classés parmi les groupes de populations cibles prioritaire à la vaccination, ce sont au moins 50 000 éléments des Forces de défense et de sécurité du pays qui devraient pouvoir se faire vacciner à terme, eu égard du don de 100 000 doses de vaccin Sinopharm exceptionnellement reçues de l’armée chinoise le dimanche 9 mai dernier.

Laissez votre commentaire

BATIPLUS Batidays