samedi,31 juillet 2021
AccueilA La UneCovid-19: le Gabon réceptionne un don chinois de 100 000 doses du...

Covid-19: le Gabon réceptionne un don chinois de 100 000 doses du vaccin Sinopharm

Ecouter cet article

Ce vendredi 12 mars 2021, le premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, accompagné de plusieurs membres du gouvernement a reçu en terre gabonaise le don chinois de 100 000 doses du vaccin Sinopharm. Une réception qui marque un tournant décisif dans la mise en œuvre du Plan national de vaccination contre la Covid-19 et qui devrait permettre d’endiguer la propagation de ce virus qui a déjà fait déjà près de cent morts dans le pays.

C’est en présence de l’ambassadeur de Chine au Gabon Hu Changchun que le chef du gouvernement a reçu, à l’aéroport international Léon M’ba, les 100 000 doses du vaccin Sinopharm en provenance de Pékin. Un événement qui s’inscrit dans la droite ligne de la coopération entre l’Empire du milieu et le Gabon en matière de lutte contre la Covid-19. 

Il faut souligner que face à l’augmentation considérable du nombre de cas positifs à la Covid-19, le Gabon avait décidé de prendre les mesures idoines pour endiguer la propagation de cette pandémie sur le territoire. A cet effet, le 22 février 2021 le ministre de la Santé le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong s’était entretenu avec l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Gabon pour l’octroi par le gouvernement chinois d’une importante quantité de doses du vaccin anti-Covid-19 du producteur China Sinopharm internal Corporation.

Lors de son intervention devant la presse nationale et internationale, Rose Christiane Ossouka Raponda s’est félicitée de l’arrivée des ces doses de vaccin. Occasion pour le chef de gouvernement de rassurer les populations sur le bien fondé de la vaccination. « La population n’a pas à s’inquiéter, le Gabon n’est pas le premier pays à bénéficier de ce vaccin. Moi-même en tant que premier ministre, je me ferai vacciner », a-t-elle indiqué.

Lors de son discours de vœux à la Nation le jeudi 31 décembre 2020, le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba avait annoncé la mise en place d’un plan national de vaccination contre la Covid-19. Le vaccin chinois est le premier en date à fouler le sol gabonais bien que deuxième dans la liste des vaccins prévus, le Sputnik V de la Russie n’ayant pas encore fait son apparition.

Laissez votre commentaire