vendredi,17 septembre 2021
AccueilDerniers articlesCovid-19: le Copivac encourage les femmes enceintes à se faire vacciner

Covid-19: le Copivac encourage les femmes enceintes à se faire vacciner

Ecouter cet article

Lors d’une conférence de presse animée ce mercredi 8 septembre 2021 sur la situation vaccinale au Gabon, le Pr. Marielle Bouyou Akotet, a tenu à rassurer l’opinion sur la vaccination des femmes désireuses de procréer et celles en situation de grossesse. D’après la présidente du Comité national de vaccination contre le covid-19 (Copivac), le vaccin anti-covid-19 ne serait plus une source d’inquiétude pour les futurs bébés. 

Depuis le 23 mars 2021, seulement 21% des femmes ont jusqu’à lors souscris à la vaccination. C’est en tout cas l’information qu’a rendue publique ce mercredi, la présidente du Copivac face à la presse. Alors que de nombreuses femmes redoutent les effets de la vaccination sur leur organisme, le Pr. Marielle Bouyou a relevé que les femmes en voie de procréation ne devraient plus nourrir toute forme d’inquiétude. La vaccination n’est pas un risque pour le fœtus.

En effet, il faut souligner que cette incertitude au sujet de la vaccination chez les femmes enceintes provient du milieu médical. Au début du lancement de la campagne de vaccination, les autorités compétentes en la matière préconisaient la non-vaccination pour les femmes désireuses d’engendrer.  Aujourd’hui ce n’est plus le cas. « Les données actuelles sur tous les vaccins disponibles montrent que le désir de procréation n’est pas une contre indication à la vaccination », a martelé le Pr. Marielle Bouyou Akotet. 

Non sans présenter ces données pertinentes qui pourraient davantage rassurer les femmes enceintes sur l’innocuité du vaccin, Marielle Bouyou Akotet estime que ces dernières n’ont à présent plus de prétexte pour refuser de se faire vacciner. « Sous certaines conditions, le vaccin peut être administré aux femmes enceintes. Le critère de non éligibilité qui était un désir de procréation n’est donc plus considéré comme un prétexte valable », a-t-elle dit. 

La messe est dite: la procréation pour les femmes n’est plus un obstacle à la vaccination. Par ailleurs, toujours selon la présidente du Copivac, « les données de pharmacovigilance actuelles témoignent qu’il n’y a pas eu d’effets sur les grossesses des femmes qui se sont faites vacciner avant de procréer. Ces mêmes données scientifiques montrent qu’il n’y a pas d’impact du vaccin sur la grossesse mais aussi sur les futurs bébés dans les études in vitro »

Laissez votre commentaire

Enami Shop