samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: le Copil valide l’usage des corticoïdes pour les patients en réanimation

Covid-19: le Copil valide l’usage des corticoïdes pour les patients en réanimation

C’est en tenant son point de presse quotidien sur la situation épidémiologique du Gabon ce jeudi 18 juin que le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus), le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong s’est prononcé sur l’administration d’une molécule de corticoïde pour les patients admis en réanimation. Selon les scientifiques, la posologie de 6 milligrammes permettrait à ces patients faisant la forme sévère de la maladie, de recouvrer leur santé

L’idée véhiculée dans l’opinion au Gabon, selon laquelle les patients admis en réanimation n’avaient que très peu de chance de s’en tirer serait en passe de muter vers une opinion plus positive. Le vice-président du comité Copil-Coronavirus s’est en effet prononcé sur une étude universitaire ayant montré « l’efficacité de d’une molécule corticoïdes, appelée la déglanitazole qui est un torciitoide sur les patients présentant des formes graves de la maladie en réanimation » a indiqué le Dr. Guy Patrick Obiang avant de s’expliquer sur la posologie adaptée par cette prise médicamenteuse. « Cette étude a montré qu’en administrant 6 milligrammes par jour ces personnes retrouvaient leur santé. »

C’est au regard des éléments mis en avant par l’étude scientifique qui aurait manifestement prouvé leur efficacité sur que le Dr. Guy Patrick Obiang a révélé que le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon était ouvert à son expérimentation. « Lorsque nous avons des molécules qui ont prouvé leur efficacité, Le copil ne peut que s’aligner sur ses contrôles thérapeutiques pour voir comment les administrer car il y a eu des preuves de cette efficacité »,a-t-il annoncé. 

Plus précisément, le Dr. Guy Patrick a annoncé que l’adoption de ce protocole thérapeutique se fait en concertation avec les réanimateurs dans le cadre de la prise en charge des patients admis en réanimation. « Nous nous sommes concertés avec les réanimateurs sur l’usage de cette molécule et de cette dose de qui est cel 6 milligrammes par jour tel que recommandé par les scientifiques afin qu’elle soit administrée dans nos services de réanimation». 

Une décision qui pour une partie de l’opinion intervient un peu tardivement, soit après 3 mois de riposte contre le coronavirus. Pour un expert de la riposte, les comités technique et scientifique subissent les événements et agissent toujours avec laxisme. « Le Gabon est toujours en retard, il suffit de donner 6 milligrammes pour essayer de sauver une vie. 2000 patients en réanimation ont pu en sortir en angleterre. Ici on est attentiste. L’étude démontre sur le même échantillon 1/3 des patients sortent de la réanimation pour finir un traitement normal », s’est-il insurgé. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Street 103 Gabon Gmt