jeudi,25 novembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: le Copil va diagnostiquer le voisinage des cas positifs pour circonscrire...

Covid-19: le Copil va diagnostiquer le voisinage des cas positifs pour circonscrire les zones à risque

Ecouter cet article

C’est au cours de sa 37ème conférence de presse tenue ce mardi 27 avril 2020 que le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre la pandémie à coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus ) Dr Guy Patrick Obiang Ndong a évoqué l’idée d’un dépistage du voisinage des personnes testées positives au Covid-19. Cette décision s’inscrit dans la volonté des autorités sanitaires de circonscrire de manière efficace la zone à risque. 

En marge de l’annonce de la détection de 27 cas supplémentaires testés positifs au Covid-19, le Copil-Coronavirus a indiqué qu’il prévoit diagnostiquer le voisinage de toute personne contrôlée positive au Covid-19. « Nous allons pouvoir aller dans les différentes communautés pour que lorsque nous avons un cas positif au covid-19, en fonction du lieu d’habitation, nous allons voir comment diagnostiquer le voisinage pour circonscrire la zone à risque », a déclaré Dr Guy Patrick Obiang Ndong lors de la 37ème conférence de presse du Copil. 

Conscient de la stigmatisation qui plane autour des personnes atteintes du Covid-19, le porte-parole du Copil-Coronavirus a exhorté les populations à ne pas céder à la honte. « Ne considérons pas cela comme étant de la honte ou de l’humiliation lorsque nos équipes viennent à vous », a-t-il indiqué. Selon ce dernier, plusieurs patients qui soupçonnent les symptômes du coronavirus exigent que le dépistage se fasse dans des lieux éloignés de leurs domiciles. 

Notons que ce nouveau protocole de lutte contre la propagation du Covid-19 s’inscrit dans l’intensification du dépistage de masse annoncé par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba le samedi 21 avril 2020. Gageons que le message soit passé. Une chose est sûre c’est que le retour au confinement partiel, caractérisé par la circulation des personnes, pourrait d’emblée être un obstacle à cette procédure de cloisonnement des zones à risque. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop