vendredi,26 novembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: le Copil se satisfait des mesures gouvernementales

Covid-19: le Copil se satisfait des mesures gouvernementales

Ecouter cet article

Face aux interrogations de la presse sur l’évaluation des mesures gouvernementales en faveur de la riposte contre la Covid-19, le COPIL-Coronavirus s’est montré satisfait lors de son 47ème point de presse de ce lundi 11 mai 2020. Alors que le pays compte plus de 800 contaminations contre 10 000 cas, comme l’avait prédit une étude diligentée par l’Imperial College de Londres pour cette fin du mois de mai, le Dr Guy-Patrick Obiang Ndong, a salué la mise en place de « mesures fortes prises pour protéger la population gabonaise ». 

Est-il possible d’évaluer l’efficacité des mesures de riposte contre le coronavirus énoncées par le gouvernement? A cette question, le porte-parole du COPIL-Coronavirus, le Dr Guy-Patrick Obiang Ndong, s’est montré satisfait au regard notamment de la courbe de contamination que présente actuellement le pays contre des chiffres annoncée en mars dernier par l’Imperial College de Londres. 

« (…) Les mesures qui ont été prises ont permis de limiter les dégâts. C’est vrai que c’est avec beaucoup de tristesse que nous enregistrons des cas de décès, mais peutêtre qu’il y aurait eu pire que ce que nous traversons aujourd’hui si et seulement si des mesures fortes n’avaient pas été prises en amont pour protéger la population gabonaise », a-t-il indiqué.

Selon Dr Guy-Patrick Obiang Ndong, c’est la synergie de toutes ces mesures concernant entre autres, la prévention, le dépistage, la prise en charge des patients atteints du Covid-19 qui permet aujourd’hui de « pouvoir freiner et limiter l’évolution de la maladie ». 

Une position assez curieuse du porte-parole du Copil-Coronavirus quand l’on sait que les chiffres actuels sont à quelque chose prêt ceux annoncé par l’Imperial College de Londres en mars dernier et la London School of Hygiene & Tropical Medicine. D’ailleurs le Dr Guy Patrick Obiang Ndong l’a lui-même reconnu en confirmant l’éventualité de 10 000 cas en ce mois de mai. Des chiffres qui étaient avancés dans le pire des cas dans la gestion de cette maladie par le gouvernement gabonais.

Laissez votre commentaire

Enami Shop