jeudi,24 septembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: le Copil déplore le déni des populations sur la dangerosité du...

Covid-19: le Copil déplore le déni des populations sur la dangerosité du virus

C’est au cours de la 17ème conférence de presse quotidienne qu’il a animée ce mardi 7 avril 2020 que le porte-parole du Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (COPIL-Coronavirus), le Dr Guy Patrick Obiang Ndong a mis un accent particulier sur l’attitude des populations qui rime avec inconscience, irresponsabilité et déni de la réalité. Il a ainsi déploré le fait que certains compatriotes au lieu de respecter scrupuleusement les mesures barrières imposées par le gouvernement, préfèrent redoubler d’ingéniosité et se vautrer dans l’incivisme par des attitudes qui favorisent la prolifération du virus. 

Le vice-président et porte-parole du COPIL-Coronavirus, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, qui s’exprimait devant la presse nationale comme d’ordinaire depuis presque un mois auréolé de la mission de faire le bilan de l’évolution de l’épidémie au Gabon, tout en informant l’opinion de la découverte de 3 cas supplémentaires pour un total désormais de 33 cas, a souligné l’incivisme et le déni de réalité de plusieurs compatriotes. Des compatriotes qui résolument n’ont pas pris la mesure du mal  invisible qui touche actuellement le pays. 

Le Dr Guy Patrick Obiang Ndong a déploré le fait  que les populations ne prennent pas en compte les recommandations du gouvernement. Pire, ces derniers transgressent insidieusement ces règles en s’enfermant par exemple dans des débits de boisson pour y consommer de l’alcool au mépris des règles de sécurité alors que lesdits débits ont été appelés à fermer depuis plusieurs jours. Certains, plus irresponsables « ont transformé leurs maisons en bars  dans lesquels ils s’enferment. Ce qui est déplorable », at-il déclaré.

Le secrétaire général du ministère de la santé visiblement déçu et en même temps inquiet a en outre souligné le fait que « dans plusieurs quartiers de la capitale, des jeunes se regroupent les après-midi jouent au football ignorant que certains d’entre eux  peuvent être contaminés », surtout qu’au terme de leurs parties de football, on ignore ce que ces compatriotes font et qui ils fréquentent. Une attitude qui favorise la propagation du virus rendant ainsi particulièrement complexe le combat mené par le gouvernement.

L’occasion d’interpeller ici la force publique qui parfois, assiste à ces actes inciviques sans faire respecter les mesures prises par le gouvernement mais en s’illustrant dans le racket et le tout répressif alors qu’elle a d’abord pour mission d’informer, d’éduquer avant de réprimer. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt