samedi,27 novembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: le Copil craint d'enregistrer 1000 cas en raison de l'incivisme

Covid-19: le Copil craint d’enregistrer 1000 cas en raison de l’incivisme

Ecouter cet article

C’est au cours de la 42ème conférence de presse qu’il a animée ce mardi 05 avril 2020 que le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil) le Dr Guy Patrick Obiang Obiang a tenu à exprimer l’inquiétude de cet organe sur la probable augmentation de cas dans les prochaines semaines. Ainsi, il a révélé que le pays pourrait enregistrer 1000 cas du fait du comportement à risque adopté par les populations qui continuent à ne pas respecter les mesures barrières. 

Lors de son échange avec la presse nationale qui portait sur la situation épidémiologique du pays, le porte-parole du Copil-Coronavirus est revenu sur les comportements inciviques observés depuis le retour au confinement partiel. Le Dr Guy Patrick Obiang Ndong a de ce fait exprimé les craintes du comité de pilotage de voir le nombre de cas se multiplier dans les prochaines semaines si jamais les mesures de prévention n’étaient pas respectées

« Avec le relâchement, l’incivisme et la non-prise de conscience dans les toutes prochaines semaines il n’est pas exclu que nous atteignons la barre des 1000 cas parce que simplement nous avons beaucoup de compatriotes qui ne comprennent pas aujourd’hui la nécessité d’appliquer les gestes barrières », a-t-il martelé. Une hypothèse qui cadre d’ailleurs avec celle développée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Lors de la rencontre entre le Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (COPIL-Coronavirus) et la communauté scientifique et médicale nationale le Dr. Aboubacar Inoua de l’OMS a présenté une projection de l’évolution de la maladie à Coronavirus au Gabon. Ainsi, il a révélé que les « mesures barrières et de confinement s’avèrent inefficaces au 25 mai, le nombre de cas pourrait approcher les 1000 personnes atteintes du Covid-19 avec un coefficient de détermination de 99, c’est-à-dire qu’il y a 90% de chances que cela se réalise ». 

Des informations qui devraient donc interpeller non seulement les populations sur la nécessité de respecter les mesures barrières notamment le port obligatoire du masque, la mesure sur la distanciation sociale c’estàdire prendre une distance d’un mètre par rapport à son voisin, par rapport aux personnes présentes autour de chacun de nous, mais aussi le gouvernement afin de renforcer le contrôle desdites mesures dans les espaces publics.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop