jeudi,25 novembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: le Copil confirme l’éventualité d’un pic de 10 000 cas courant...

Covid-19: le Copil confirme l’éventualité d’un pic de 10 000 cas courant mai

Ecouter cet article

Évoquée dans une étude diligentée par l’Imperial College de Londres publiée, le 25 mars 2020 et faisant état de la probabilité d’une explosion pouvant atteindre les 10 000 cas de contamination à la fin du mois de mai prochain, cette éventualité a été confirmée par les autorités sanitaires. Selon le porte-parole du Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (COPIL-Coronavirus), le Dr Guy Patrick Obiang a indiqué que cette éventualité pourrait être atteinte si jamais les populations ne respectaient pas les mesures de prévention. 

La divulgation de cette projection effectuée par l’institution londonienne avait suscité moult inquiétudes au sein de l’opinion, certains pensant à un canular en cette période d’avril. Cette étude qui traite de la situation épidémiologique du continent africain en général et celle du Gabon en particulier indique qu’elle pourrait exploser dans quelques semaines, pour atteindre les 10 000 cas de contamination à la fin du mois de mai prochain.

Une information qui n’a pas manqué de susciter un vif débat dans l’opinion mais qui selon le Vice-président de l’ONG Agir pour le Gabon et membre de la Société civile Michel Ongoundou Loundah peut se tenir. En effet, « les projections sont très difficiles à faire de manière précise, d’abord il ne s’agit que des projections qui peuvent d’ailleurs évoluer à la hausse ou à la baisse de manière considérable étant donné que nous sommes face à un phénomène totalement inédit », a-t-il confié à Gabon Media Time. 

Ainsi, il a relevé que la réalisation ou non desdites projections dépendait de la capacité des populations de prendre conscience de la dangerosité de cette pandémie qui fait des milliers de morts  chaque jour dans le monde. « C’est d’abord une responsabilité individuelle ensuite une responsabilité collective, c’est surtout cet élément qu’il faut marteler. Ce qu’il faut retenir c’est que chacun de nous doit être prudent, qu’il veille sur sa sécurité et sur la sécurité de ses proches en respectant les gestes barrières et en restant confiné », a souligné Michel Ongoundou Loundah. 

Une position partagée d’ailleurs par le porte-parole du Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus qui a confirmé cette éventualité « avec évidemment des cas de décès important ». « C’est pourquoi nous ne cesseront de dire aux populations que le meilleur traitement du Covid-19, c’est l’application des gestes barrières. Ce serait dommage que nous nous retrouvons dans cette situation mais nous allons continuer à sensibiliser », a indiqué le Dr Guy Patrick Obiang. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop