vendredi,30 octobre 2020
Accueil A La Une Covid-19: le Copil condamne l’arnaque autour des opérations de désinfection de bâtiments

Covid-19: le Copil condamne l’arnaque autour des opérations de désinfection de bâtiments

Les révélations sur le système d’extorsion mis en place par certains agents de l’Institut d’hygiène publique et d’assainissement (IHPA) n’a pas manqué de susciter des réactions des autorités. Lors de sa 51ème conférence de presse le porte parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil Coronavirus) le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong  a condamné ce type de pratique indiquant que les agents impliqués dans ce scandale devront répondre de leur acte. 

En effet, dans notre article intitulé Covid-19: des agents de l’Institut d’hygiène soupçonnés de facturer des opérations de désinfection de bâtiments, Gabon Media Time mettait en lumière le système mafieux mis en place par des agents de l’Institut d’hygiène publique et d’assainissement, qui dans le cadre d’opération de désinfection et de décontamination facturait lesdites prestations alors que celles-ci sont entièrement gratuites

Interrogé ce samedi 16 mai 2020 sur ce qui apparaît comme un système bien huilé d’extorsion de fonds aux administrations publiques, puisqu’on parle par exemple de 14 millions de FCFA facturé à la Direction générale des hydrocarbures pour la désinfection du bâtiment du ministère du Pétrole, le porte-parole du Copil a fustigé ces agissements qui sonnent comme un sabotage de l’action de lutte contre la Covid-19. 

« Il faut que les populations dénoncent ce genre de pratique », a-t-il martelé, avant d’expliquer qu’en « matière de lutte contre la Covid-19, nous avons une sous-commission en charge de la décontamination. Cette commission est dirigée par le directeur de l’Institut d’hygiène publique et d’assainissement. La décontamination dans le cadre du Covid-19 est gratuite », a-t-il précisé. 

Ainsi, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a condamné les agissements de ces personnes qui profitent de cette situation pour arnaquer sans vergogne les administrations. Pour conclure, le vice-président du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon a indiqué que toutes ces personnes devront répondre de leurs actes devant la justice. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion