jeudi,27 janvier 2022
AccueilA La UneCovid-19: le Copil citoyen saisit le Conseil d'État pour faire annuler les...

Covid-19: le Copil citoyen saisit le Conseil d’État pour faire annuler les mesures gouvernementales

Ecouter cet article

Engagé dans un bras de fer historique avec le gouvernement, le mouvement de la société civile dénommé Copil Citoyen a saisi le Conseil d’État, le mercredi 29 décembre dernier. Cette démarche vise à faire annuler l’arrêté No 685/PM du 24 décembre fixant l’entrée en vigueur des nouvelles mesures gouvernementales de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19.

 Jusqu’où ira le Copil citoyen ? C’est la question que se posent les observateurs de la vie publique gabonaise. Devenu en quelques semaines la première force de défense des droits des citoyens, ce mouvement qui se revendique de la société vient de contraindre la Cour constitutionnelle à suspendre, à nouveau,  les effets du nouvel arrêté No 685/PM.

Pris le 24 décembre 2021, cet acte réglementaire fixant l’entrée en vigueur des nouvelles mesures gouvernementales de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19, vient d’être attaqué devant le Conseil d’État. C’est Marc Ona Essangui, un des membres du Copil citoyen, qui en a fait l’annonce le mercredi 29 décembre dernier. L’activiste a rendu public l’accusé de réception par l’échelon suprême de la juridiction administrative.

Pour cette plateforme de la société civile, il s’agit de s’opposer aux nouvelles mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Lesquelles semblent assez restrictives de libertés fondamentales et qui emportent la facturation des tests PCR aux prix de 20.000 FCFA et 50.000 FCFA selon l’urgence mais également l’obligation insidieuse de la vaccination pour jouir pleinement de sa liberté.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop