mercredi,8 décembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: le CD-GSI exhorte Ali Bongo à reconsidérer les dernières mesures gouvernementales

Covid-19: le CD-GSI exhorte Ali Bongo à reconsidérer les dernières mesures gouvernementales

Ecouter cet article

Les récentes mesures gouvernementales annoncées le 27 octobre dernier dans le cadre de la riposte contre la covid-19, n’ont pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion. La dernière en date est celle de l’association politique Convergence démocratique-Groupe stratégique Indépendant (CD-GSI) qui, tout en mettant un bémol face à ces mesures jugées brutales, a interpellé le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba en vue de reconsidérer ces mesures susceptibles de détériorer le climat social. 

C’est par la voix de son président Nicaise Sickout-Iguendja que ce mouvement politique a tenu à s’exprimer sur les mesures annoncées le 27 octobre dernier par le gouvernement. Si d’entrée de jeu, il a tenu à saluer l’action du président de la République dans la gestion de la pandémie, il a tenu à émettre quelques observations concernant les nouvelles mesures liées à la gestion du Coronavirus et plus précisément sur le transport et la santé. 

Concernant la fin de la gratuité du test PCR normal et la hausse du tarif desdits tests, le CD-GSI n’a pas manqué de jugé cette mesure brutale. « le CD-GSI prend acte de ce nouveau tarif tout en le jugeant excessif car, il est relevé de plus de la moitié du tarif en vigueur actuellement », a fustigé le président de Convergence démocratique-Groupe stratégique Indépendant. Dans le même élan, Nicaise Sickout-Iguendja a noté l’incompatibilité entre cette mesure et celle portant sur l’obligation de présentation de l’attestation de vaccination pour l’accès aux lieux publics surtout dans « un pays en processus de relance économique ». 

Face à ces mesures, tout en en souhaitant une communication gouvernementale sur le mécanisme de gestion et d’utilisation de la manne financière générée par la pandémie, le CD-GSI a appelé le chef de l’Etat à  « reconsidérer et/ou humaniser au nom de la concorde nationale notamment, celles relatives à la gratuité du test PCR normal ».  « Depuis le 27 octobre dernier, le plus grand nombre de vos compatriotes vivent malheureusement de manière silencieuse et respectueuse, et s’interrogent sur cette vision tendant à creuser davantage ce lien social et tolérant que vous souhaitez tant », a fait remarquer Nicaise Sickout-Iguendja.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop