vendredi,7 mai 2021
AccueilA La UneCovid-19: l’Ambassade de France rassure après la fermeture du Lycée Blaise Pascal

Covid-19: l’Ambassade de France rassure après la fermeture du Lycée Blaise Pascal

C’est par le biais d’un communiqué publié ce jeudi 28 janvier 2021 que l’Ambassade de France au Gabon a tenu à édifier l’opinion sur  la situation sanitaire au lycée Blaise Pascal après des allégations sur le manque de réactivité de la direction générale de cet établissement. Occasion pour la représentation diplomatique de rassurer sur la mise en place d’un dispositif afin de procéder à décontamination préventive des locaux. 

Cette sortie de l’Ambassade de France fait suite aux informations largement relayées dans la presse sur « un prétendu manque de transparence ou de réactivité de la part du lycée Blaise Pascal ». A cet effet, elle a tenu à rappeler que depuis la rentrée de septembre 2020, un protocole sanitaire strict agréé par le comité d’hygiène et de sécurité des établissements privés proposant un enseignement homologué par la France, dont le lycée Blaise Pascal, est appliqué de façon rigoureuse. 

Un dispositif consistant entre autres en la prise de température à l’entrée de l’établissement, le port du masque obligatoire, l’isolement des personnes symptomatiques et le renvoi à domicile ou encore l’obligation d’un test négatif pour les personnes malades et cas contacts avant retour dans l’établissement. 

Revenant sur la situation au sein du lycée Blaise Pascal, la représentation diplomatique a indiqué qu’un premier cas positif a été déclaré le 22 janvier. A la suite de cette information , la direction du lycée a bel et bien informé l’ensemble les parents par message électronique les 22, 25, 26 et 27 janvier. Dans le même temps, la cartographie des cas contacts a été transmise au COPIL avec à chaque fois, le nombre de cas positifs et le nombre de cas contacts. C’est donc à la suite de ces observations, que le 27 janvier 2021, la fermeture en présentiel du lycée Blaise Pascal a été effective par mesure de précaution.

A noter que « l’absence des élèves au sein de l’établissement permettra de procéder à une décontamination préventive des locaux et d’organiser un test pour l’ensemble de la communauté éducative avant la reprise des cours en présentiel, dans le respect des préconisations en vigueur sur le territoire gabonais », conclut le communiqué.

Laissez votre commentaire

Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance
Bestheinfusion