lundi,19 avril 2021
AccueilDerniers articlesCovid-19: l’administration du vaccin d’AstraZeneca suspendue dans 3 pays

Covid-19: l’administration du vaccin d’AstraZeneca suspendue dans 3 pays

Ce jeudi 11 mars 2021, les autorités sanitaires du Danemark, de la Norvège et de l’Islande ont suspendu l’administration dans leurs pays du vaccin d’AstraZeneca. Une décision qui fait suite aux craintes liées à la formation de caillots sanguins lors de l’utilisation de ce dernier. 

En effet, les autorités sanitaires du Danemark, de la Norvège et de l’Islande ont pris la décision ce jeudi de suspendre par mesure de précaution l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca. En raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins, ces pays optent pour la prévention, bien que le régulateur européen recommande de manière rassurante de poursuivre les injections.

Le Danemark a été le premier pays à suspendre le vaccin d’AstraZeneca, suivi de l’Islande et la Norvège. Après la découverte de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées avec le vaccin d’AstraZeneca, le choix de la « précaution » a été fait en attendant les conclusions des enquêtes sanitaires. 

A ce sujet, la position du comité de sécurité de l’Agence européenne des médicaments (AEM) est que « les avantages du vaccin continuent de l’emporter sur ses risques et que le vaccin peut continuer à être administré pendant que l’enquête sur les cas de thromboembolies est en cours », a déclaré l’agence après les décisions des trois pays nordiques.

Pour l’AEM, le risque d’une plus forte coagulation sanguine chez les personnes vaccinées contre la Covid-19 « n’est pas supérieur à celui observé sur l’ensemble de la population ». Selon son comptage du mardi 09 mars, seulement 22 cas de thromboses avaient été signalés pour plus de trois millions de personnes vaccinées dans la zone de l’Union européenne, la Norvège et l’Islande.

Des données qui prouve que ce vaccin fait plus de bien que de mal. « La sécurité du vaccin a été largement étudiée dans les essais cliniques de phase III, et les données (…) confirment que le vaccin a été généralement bien toléré », a martelé le porte-parole d’AstraZeneca à l’Agence France-Presse (AFP). 

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion