samedi,26 septembre 2020
Accueil Derniers articles Covid-19: la DGDDI rassure sur la continuité de ses services

Covid-19: la DGDDI rassure sur la continuité de ses services

La crise économico-sanitaire que traverse actuellement le pays avec un bilan qui s’élève désormais à 75 cas testés positifs dont un décès et une rémission, et la proclamation de l’état d’urgence et du confinement du Grand Libreville contraignent de nombreuses administrations à s’adapter au contexte de l’heure. C’est le cas à la Direction générale des douanes et droits indirects qui a adapté son fonctionnement pour assurer la continuité du service et garantir la sécurité des agents et des usagers.

C’est dans cette optique et surtout en conformité avec les recommandations sanitaires édictées par le gouvernement que la DGDDI a mis en place un certain nombre de mesures visant à la continuité de ses activités. Il s’agit en premier lieu de la réduction de son effectif  afin de limiter le nombre d’agents sur le terrain et réduire le risque de contamination. Mais aussi de la mise en place des procédures d’urgence pour le dédouanement des colis contenant des médicaments ou tout autre équipement de lutte contre le Coronavirus. Ce mécanisme concerne également les produits alimentaires. 

Une stratégie qui selon le directeur général de cette administration Dieudonné Lewamouho Obissa a pour résultat de stabiliser « le volume des importations (…) malgré la fermeture des frontières limitant les arrivées aux cargos ». « En effet, l’ensemble des services de l’administration des douanes est ouvert. Le transit des marchandises aux frontières terrestres et maritimes, bien qu’encadré par d’importantes mesures sanitaires, est toujours opérationnel », a-t-il révélé. 

Face à l’inquiétude de pénurie en alimentation et de bien d’autres produits, le responsable de la Direction générale des douanes et droits indirects s’est voulu rassurant. Dieudonné Lewamouho Obissa a indiqué qu’à court terme aucune pénurie n’est à craindre. « La majorité des importations est acheminée par voie maritime et dans des délais allant de 30 à 45 jours sur le territoire national. Les marchandises que nous dédouanons à ce jour, ont donc été commandées et expédiées bien avant le début de la crise, ce qui explique la stabilité des chiffres statistiques en la matière », a-t-il relevé. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt