Gabon Gabonmediatime Jean Boniface Assele
Jean Boniface Assele président du Centre des libéraux réformateurs (CLR) © D.R.

Les sorties du Président d’honneur du Centre des libéraux réformateurs (CLR) sont souvent très attendues et particulièrement prisées par les populations. Son franc-parler et sa liberté de ton ne laissent généralement personne insensible. A l’occasion d’un point de presse qu’il a tenu ce lundi 11 mars, dans le 4e arrondissement de Libreville, Jean Boniface Assele n’a pas failli à sa réputation en tirant à boulets rouges sur les collaborateurs du chef de l’Etat disant de ces derniers qu’ils sont incapables de traduire en actes, la vision pour le Gabon du président de la République Ali Bongo Ondimba. 

En présence des membres de son parti et de plusieurs de ses sympathisants ce lundi 11 mai, le président fondateur du Centre des libéraux réformateurs (CLR), le général Jean Boniface Assele s’est attelé à faire une analyse critique de l’actualité politique gabonaise essentiellement centrée sur la crise sanitaire liée au covid-19. L’occasion pour lui de se désoler de ce « qu’à chaque fois que le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, donne des orientations, il y a des défaillances chez ceux qui sont censés mettre en musique ses décisions », a-t-il dénoncé. 

Des défaillances observées notamment dans la matérialisation des mesures gouvernementales d’accompagnement prises par le président de la République afin de soulager les populations impactées par cette crise. Constatant sans doute, l’opacité qui règne autour de la gestion de cette pandémie, Jean Boniface Assélé a insisté sur la nécessité d’avoir un langage franc avec le chef de l’Etat tout en pointant les mauvaises habitudes qui ont gangréné la gestion de la chose publique au Gabon. « Au Gabon, nous avons pris de très mauvaises habitudes qui sont devenues une seconde nature. Il faut que ça change. Car, pour aider le président de la République, il faut être franc et honnête avec lui », a-t-il suggéré. 

Considérant par ailleurs que le numéro un gabonais a répondu présent dans la crise par l’annonce des plusieurs mesures importantes et courageuses, l’ancien commandant en chef de la Police nationale aujourd’hui retraité a appelé « les Gabonais et Gabonaises à continuer à soutenir, sans relâche et avec détermination, le chef de l’Etat dans ce combat » car a-t-il ajouté, « ces décisions franches, salutaires et volontaires, couplées aux mesures d’accompagnement destinées à permettre aux populations de faire face à cette pandémie, traduisent la détermination du président Ali Bongo à ne ménager aucun effort pour le bien-être de ses concitoyens », at-il rapporté devant nos confrères de L’Union. 

Laissez votre commentaire