jeudi,1 décembre 2022
AccueilA La UneCovid-19: fin de la prise en charge des cas contacts

Covid-19: fin de la prise en charge des cas contacts

Ecouter cet article

Six mois après la levée des mesures restrictives sur tout le territoire national, les récents chiffres de la situation épidémiologique attestent d’une baisse considérable des cas de contamination des personnes au covid-19. D’ailleurs, le dernier rapport daté du 15 au 20 septembre 2022 confirme que les cas contacts sont désormais exclus de la prise en charge au profit des personnes contaminées.

Le dernier compte rendu de la situation sur l’épidémie de Covid-19 au Gabon établit à 93 le nombre total des cas actifs dans tout le pays, dont 47 dans la province de l’Estuaire, entre le 15 et le 20 septembre. Au plus fort de l’épidémie, le gouvernement avait mis en place un programme de suivi des personnes ayant eu des contacts avec les malades. Celles-ci bénéficiaient alors du même traitement en cas de contraction du virus. Mais les choses semblent bien avoir changé.

À la suite de la levée des principales mesures anti-Covid, en mars dernier, les autorités sanitaires reconnaissent elles aussi avoir levé le pied sur le suivi des cas contacts. «En dehors du Grand Libreville, l’activité du suivi des cas contacts ne se réalise plus dans toutes les provinces bien qu’il y ait des cas actifs dans 5 provinces sur 9 que compte le pays», selon la dernière situation épidémiologique.


 Rappelons qu’en matière de surveillance épidémiologique aux différentes portes d’entrée du pays, notamment à l’aéroport international Léon Mba de Libreville, les autorités assurent également qu’«aucun test de dépistage à l’arrivée n’est fait à cause de la suppression de toutes les mesures restrictives, y compris les tests réalisés à tous les voyageurs venant de l’extérieur». Chose qui confirme que désormais les gens peuvent aller et venir sans aucun contrôle.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x