vendredi,25 septembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: entre absence de matériel et exposition au virus, cri d’alarme du...

Covid-19: entre absence de matériel et exposition au virus, cri d’alarme du personnel médical

En première ligne dans la lutte contre la propagation du Covid-19, la situation du personnel de santé en ce temps de crise sanitaire est peu enviable. Entre le manque criant en matériel et les risques de contamination qu’ils  courent chaque jour, ces hommes et femmes n’ont de cesse d’interpeller les pouvoirs publics pour une amélioration des conditions de travail. 

Depuis bientôt deux mois, ils sont le seul rempart contre une propagation a grande échelle de ce virus qui chaque jour fait des milliers de morts dans le monde. Pourtant pour nombreux d’entre eux les conditions de travail demeurent pénibles et semblent ne pas être prises en compte par le gouvernement. Une situation qui constitue un véritable facteur de risque pour ce personnel qui continue tant bien que mal à assurer son service. 

Si ces dernières semaines, le gouvernement, a coup de renfort médiatique, a réceptionné des importants lots d’équipements destinés à la lutte contre la propagation du Covid-19, du côté des hôpitaux réquisitionnés pour le suivi des patients testés positifs au virus, tout manque. Une situation incompréhensible alors qu’avant même la détection du premier cas le 12 mars 2020, le gouvernement assurait être prêt à faire face à cette pandémie. 

Résultat des courses, le personnel de santé est plus que jamais exposé au virus. La preuve, une trentaine de cas testés positifs sont des médecins ou infirmiers ayant été en contact avec des malades. « Nous ne disposons quasiment de rien, ni masques chirurgicaux, ni gants, ni solutions hydro alcooliques. Nous prenons des risques tout les jours. Malgré les promesses, les autorités ne s’inquiètent pas de nos conditions de travail », nous a confié un membre du corps médical au sein du Centre hospitalier universitaire de Libreville. 

Si lors de son point presse, le porte-parole du Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre la pandémie à Coronavirus (COPIL-Coronavirus), Dr Guy Patrick Obiang Ndong a assuré que le gouvernement mettait tout en oeuvre pour améliorer les conditions de travail des médecins, un autre phénomène pourrait compliquer leur travail. En effet, le responsable du Copil a dit regretter « des actes d’agression sur le terrain de nos équipes, dont le seul objectif est de circonscrire la chaine de contamination par le dépistage précoce des cas ». 

Des situations qui devraient donc interpeller un peu plus le gouvernement, le personnel de santé étant un maillon essentiel de la lutte contre la propagation du Covid-19. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt