Covid-19 : en plein confinement, le gouvernement prive de bourses les étudiants gabonais en France

Gabon Gabonmediatime Agence Nationale Des Bourses Du Gabon Anbg Gabon
Agence nationale des bourses du Gabon © D.R.

C’est par le biais d’un mail envoyé à tous les étudiants gabonais boursiers que Campus France les a informés de ce que la bourse qu’il leur est allouée de façon mensuelle à une date bien précise, ne sera pas versée. En attendant, les fonds en provenance du Gabon, une date subsidiaire leur a été communiquée, à savoir le 15 avril. Une situation difficile qui les expose à la précarité, dans un contexte extrêmement difficile en raison du confinement stricte qui prévaut en France depuis 3 semaines. 

On attendait les premières victimes de la crise sociale de notre pays provoquée par la pandémie du Coronavirus sur le territoire national, c’estàdire au Gabon. Mais Contre toute attente, ceux de nos concitoyens, qui sont depuis plusieurs semaines frappés de plein fouet par une précarité naissante et désormais insupportable sont bien les étudiants gabonais en France qui chaque mois, reçoivent de l’Agence Nationale des bourses du Gabon, une allocation mensuelle leur permettant de s’acquitter de leurs charges mensuelles que sont les loyers, factures et autres. 

Placés en confinement total depuis 3 semaines en raison de la pandémie du Covid-19 qui fait des ravages dans l’hexagone et alors qu’ils attendaient comme chaque mois, le versement de leurs bourses, les étudiants gabonais recevront à la place, un mail de campus France leur faisant du « retard du versement de leur allocation bourses du mois d’avril », at-on pu lire dans une copie de mail reçue par la rédaction de Gabon Media Time

Ledit mail sur la question des bourses par l’organisme gestionnaire des bourses des étudiants gabonais en France disait ceci : « nous vous annonçons que le paiement de votre allocation de bourses du mois d’Avril vous sera payée le 15 avril.  Dès réception des fonds en provenance du Gabon, dont l’envoi nous a été annoncé aujourd’hui par l’ANBG, nous mettrons tout en œuvre pour régulariser vos allocations dans les meilleurs délais et vous tiendrons informés dès que possible, du virement de votre allocation », at-on pu lire dans une copie du mail envoyé à tous les étudiants. 

Une situation incompréhensible compte tenu de la crise sanitaire particulièrement violente en France. Comment vont-il faire pour tenir deux semaines supplémentaires alors que le confinement impose certaines contraintes ? Qu’est ce qui explique un tel retard ? Aucune mesure d’accompagnement prise pour les population gabonaises sur le territoire n’est effective, pour quelle raison les étudiants n’ont-ils toujours pas perçu leurs bourses ? 

Des cris d’alarme, des s.o.s et la crainte du lendemain c’est par ces différents sentiments et dans cette configuration que sont actuellement plusieurs étudiants gabonais en attente de leurs bourses, premières sources de revenus à l’heure où le Covid-19 a mis tout le monde en situation de détresses économique.

Laissez votre commentaire