mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: Dr Guy Stephane Padzys plaide pour une révision de la politique...

Covid-19: Dr Guy Stephane Padzys plaide pour une révision de la politique de gestion de l’épidémie

la question de la gestion crise sanitaire ne cesse d’être au centre du débat notamment sur le fait que près de 80% des personnes testées positives à ce virus sont asymptomatiques, c’est-à-dire ne présentant pas à première vue des symptômes. Une donnée qui selon le Physiologiste-Pharmacologue et Enseignant-Chercheur à l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM) le Dr Guy Stephane Padzys devrait amener le Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus (COPIL-Coronavirus) à a revoir sa stratégie de gestion de cette pandémie. Ci-dessous l’intégralité de sa tribune. 

« Au cours de son 25eme  point de presse le vice-président du COPIL–Coronavirus, déclare « des 74 personnes actuellement contaminées, 2 sont en réanimation, 10 présentent des légers symptômes et 60 (80%) sont asymptomatiques c’est-à-dire ne présente aucun symptôme ». Si la notion de patients asymptomatiques est perçue par l’opinion comme une entourloupe de la part du COPIl, elle trouve bien son existence scientifique et on devrait prêter d’avantage attention. 

En effet, une étude publiée le 1er Avril 2020 dans The Guardian montre qu’en chine 25 % des patients sont asymptomatiques. En France d’après le Ministre de la santé «80% des gens ne font pas ou peu de symptômes, donc c’est un virus qui est asymptomatique ou bénin chez l’immense majorité des Français.». Ce qui fait du Covid-19 une maladie virale bénigne dans la plupart des cas. Mais malheureusement un patient asymptomatique présente une charge virale similaire à celle des patients symptomatiques.

L’existence des patients asymptomatiques serait en partie l’une des raisons qui expliquerait l’augmentation exponentielle du nombre de cas dans notre pays et par conséquent le faible niveau de guérison clinique comparativement à d’autres pays africains. En effet, L’étude de cas, présentée dans le JAMA, documente un peu plus l’hypothèse d’une transmission asymptomatique du virus. Avec des conséquences importantes dont une transmissibilité supérieure en valeur absolue de l’infection et une sous-déclaration plus élevée du nombre de cas suspectés et confirmés.

La question fondamentale aujourd’hui est de savoir pourquoi 80% des patients gabonais sont asymptomatique comparativement à d’autres pays? Serait –il lié aux facteurs génétiques ? Il est bien établit aujourd’hui que la population gabonaise est grande partie composée d’individu de groupe sanguin O et que ce groupe selon plusieurs études serait moins sensible au virus?

Autant de pistes de recherches, qui pourront permettre au COPIL de revoir la politique en matière de gestion de l’épidémie.

Face à cette nouvelle équation et en tenant compte de la concentration de la population gabonaise à Libreville et ses environs il est plus que jamais nécessaire de réaliser un dépistage de masse afin de vérifier l’hypothèse selon laquelle le sujet gabonais vivrait-il en symbiose avec le virus?

Dr Guy Stéphane PADZYS

Physiologiste-Pharmacologue

Enseignant-Chercheur USTM »

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Street 103 Gabon Gmt