samedi,27 février 2021
Accueil A La Une Covid-19: diabétique, hypertendu, militaire, personnel de santé et commerçant prioritaire pour le...

Covid-19: diabétique, hypertendu, militaire, personnel de santé et commerçant prioritaire pour le vaccin

C’est récemment interrogé sur les antennes de Gabon 24 que le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a donné quelques pistes du plan national de vaccination contre la Covid-19, en cours d’élaboration. Ainsi les personnels de santé, les agents de forces de sécurité et de défense, les commerçants et les personnes à la santé fragile seront prioritaires. Selon le membre du gouvernement, le vaccin ne devrait pas être obligatoire pour tous.  

Alors qu’un plan opérationnel de vaccination contre la Covid-19 est actuellement en cours d’élaboration, ses axes stratégiques se dessinent peu à peu. Dans une récente allocution sur Gabon 24, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a dévoilé les cibles ainsi que les raisons du choix de ces groupes de population. 

Ainsi, les premières doses de vaccins, sous réserve de validation par les autorités sanitaires et par le chef de l’exécutif Ali Bongo Ondimba, devront être administrées aux personnes âgées, aux personnes souffrant de diabète, de l’hypertension artérielle, ainsi qu’aux personnes exposées. Ce dernier groupe de la population fait référence « au personnel de santé, aux forces de sécurité et de défense et à tous ces commerçants qui reçoivent tous les jours la population pour pouvoir faire des courses », a précisé le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. 

A en croire le membre du gouvernement, la vaccination ne sera pas obligatoire pour tous. « L’objectif n’est pas de vacciner toute la population », a-t-il martelé, faisant notamment référence aux personnes asymptomatiques à l’instar des enfants et qui représentent près de 80% de la population. Les personnes éligibles au vaccin, seront par contre les personnes qui développent les formes sévères de la contamination au coronavirus « pouvant aller jusqu’au décès ». « Ce sont ces personnes qu’il faut protéger et qui représentent 20% de la population », a-t-il souligné.  

Rappelons que c’est le 31 décembre dernier lors de son discours de vœux à la Nation qu’Ali Bongo Ondimba a évoqué pour la première fois la mise en place d’un plan de vaccination contre la Covid-19 au Gabon. Le 5 janvier dernier, plaçant définitivement le pays sur la route de la vaccination, il a annoncé lors de son discours de vœux aux institutions et administrations, l’arrivée prochaine des doses de vaccins contre la Covid-19.

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion