dimanche,25 octobre 2020
Accueil A La Une Covid-19: des scientifiques alertent sur la possible transmission dans l'air

Covid-19: des scientifiques alertent sur la possible transmission dans l’air

Depuis son déclenchement fin 2019, la pandémie de Covid-19 dont les symptômes sont multiples a déjà fait plus de 536 000 morts dans le monde. Récemment, des dizaines de scientifiques ont appelé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à reconnaître de nouvelles accumulations d’indices d’une propagation par l’air du coronavirus, rapporte l’AFP repris par France 24. 

Ces scientifiques internationaux soit plus de 230 parmi lesquels des référents OMS ont alerté l’organisme international dans une lettre datée du lundi 6 juillet, sur « la transmission aérienne du Covid-19 », soit la suspension des particules virales dans l’air, et non seulement par « la projection de gouttelettes (par la toux, l’éternuement et la parole) sur le visage d’autrui ou des surfaces », précisent nos confrères.  

Cette lettre vise directement selon l’AFP l’Organisation mondiale de la santé, déjà critiquée pour avoir tardé à recommander les masques, et ici accusée de refuser de voir l’accumulation d’indices d’une propagation par l’air du virus. « Nous appelons la communauté médicale et les organismes nationaux et internationaux compétents à reconnaître le potentiel de transmission aérienne du Covid-19 », écrivent Lidia Morawska de l’université de Queensland en Australie et Donald Milton de l’université du Maryland, dans un article signé par 237 autres experts paru dans la revue Clinical Infectious Diseases d’Oxford. 

Le groupe de scientifiques internationaux recommande la ventilation des pièces. Selon eux « il existe un potentiel important de risque d’inhalation de virus contenu dans des gouttelettes respiratoires microscopiques (microgouttelettes) à des distances courtes et moyennes (jusqu’à plusieurs mètres, de l’ordre de l’échelle d’une pièce), et nous prônons le recours à des mesures préventives pour empêcher cette voie de transmission aérienne » , poursuivent-ils.

Toutefois, il est à noter que qu’il n’y a pas de consensus scientifique sur le fait que cette voie aérienne joue un rôle dans les contagions à la Covid-19. Pour Julian Tang, l’un des signataires de la lettre, de l’Université de Leicester en Angleterre a précisé à l’AFP que l’OMS n’a pas prouvé l’inverse. « l’absence de preuve n’est pas une preuve d’absence », a-t-il martelé. 

À l’heure où la majeur partie des pays optent pour le déconfinement, il est urgent, selon ces experts, de mieux ventiler lieux de travail, écoles, hôpitaux et maisons de retraite, et d’installer des outils de lutte contre les infections, tels que des filtres à air sophistiqués et des rayons ultraviolets spéciaux, qui tuent les microbes dans les conduits d’aération.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt