dimanche,27 septembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: démarrage «effectif» du dépistage de masse ce vendredi 17 avril

Covid-19: démarrage «effectif» du dépistage de masse ce vendredi 17 avril

C’est par le biais d’un communiqué rendu public le jeudi 16 avril que le ministre de la Santé Max Limoukou, a annoncé le démarrage « effectif » de la campagne de dépistage massif de la population ce vendredi 17 avril 2020. C’est donc près de 60 centres de santé retenus pour le Grand Libreville et la ville de Bitam et deux clusters qui ont été retenus en urgence pour le lancement de cette première phase. 

Annoncée à l’origine pour le lundi 13 avril dernier, puis ce jeudi 16 avril 2020, la campagne de dépistage de masse d’un grand échantillon de la population va finalement débuter ce vendredi 17 avril 2020. Selon le ministre de la Santé, Max Limoukou, « le but de cette stratégie est de renforcer l’efficacité de la riposte contre la Covid-19 ». 

Alors que le nombre des cas des personnes positives grimpe à une vitesse vertigineuse, elle permettra également d’avoir une idée plus claire de l’étendue de la propagation du virus dans le pays. D’où la nécessité de débuter cette première phase de lancement par le Grand Libreville et la ville de Bitam dans le Woleu-Ntem, « les deux clusters qui constituent la priorité de l’heure, épicentres du coronavirus à cette date », comme l’indique le communiqué du ministère de la Santé parvenu à la rédaction de Gabon Media Time.

S’agissant des points de dépistage, près de 60 sites sont retenus. Les sites qui concernent le Grand Libreville sont « les CHU, les Hôpitaux d’instruction des Armées, les hôpitaux, les centres de santé, le centre d’action sanitaire et sociale et les infirmeries militaires », précise le communiqué. Ledit communiqué fait également état de « huit (8) unités de dépistage mobiles et quinze (15) établissements sanitaires privés identifiés pour une meilleure couverture du grand Libreville ». 

Concernant la ville de Bitam, c’est le Centre médical qui est retenu comme site pour l’opération de dépistage. Le ministre de la Santé Max Limoukou indique par ailleurs que « d’autres sites pourront être ouverts en cas de nécessité ». 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt