mercredi,23 septembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: Ali Bongo décrète l'état d'urgence

Covid-19: Ali Bongo décrète l’état d’urgence

Le Conseil des ministres tenu hier,  jeudi 9 avril 2020 par visioconférence entre les membres du gouvernement et le président de la République essentiellement axé sur la mise en application des mesures d’accompagnement a entériné le préalable à la matérialisation desdites mesures par l’érection du décret portant sur la déclaration de l’État d’urgence au Gabon. La décision a été confirmée par le Premier ministre ce vendredi 10 avril 2020 lors de sa déclaration importante sur les modalités de mise en oeuvre des mesures sanitaires, économiques et sociales annoncées par le chef de l’Etat.

Demandé par le président de la République, chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba au Sénat  et accompagné dans cette démarche par Julien Nkoghe Bekale, par une saisine de la Cour Constitutionnelle pour avis eu égard au contexte, sur la déclaration de l’état d’urgence au Gabon, le conseil des ministres réuni ce jeudi a en accord avec l’exécutif pris le décret portant déclaration de la l’État d’urgence. 

La saisine du président de la République de ce 8 avril 2020 accompagnée de celle du premier ministre Julien Nkoghe Bekale  du 03 avril 2020 pour examiner  l’éventualité de la proclamation de l’état d’urgence sanitaire face à la propagation du Covid-19, s’était effectuée en prenant appui sur  l’article 25 de la Constitution qui dispose, qui dispose que « le président de la République peut, lorsque les circonstances l’exigent, après délibération du Conseil des ministres et consultation des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, proclamer par décret l’état d’urgence ou l’état de siège, qui lui confèrent des pouvoirs spéciaux, dans les conditions déterminées par la loi ».

Une démarche que les deux institutions sur la même longueur d’onde, avaient jugée pertinente, le Sénat en approuvant « à l’unanimité, la mise en œuvre des dispositions de l’article 25 de la Constitution, autorisant le chef de l’État à proclamer l’état d’urgence, dans l’intérêt supérieur de la Nation», la Cour constitutionnelle en étant d’avis que « la pandémie du Covid-19, par sa nature épidémiologique, sa gravité et la rapidité avec laquelle elle se propage et contamine les populations, est une calamité publique justifiant la proclamation par le Président de la République de l’état d’urgence ». 

Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale a d’ailleurs justifié cette mesure exceptionnelle par « les défis sanitaires actuels afin d’éviter à notre pays une trajectoire imprévisible et explosive de cette pandémie » at-il déclaré pendant déclaration de mis en application desdites mesures d’accompagnement. 

En proclamant l’État d’urgence au Gabon, conscient de ce que cette mesure ne saurait être effective dans un pays que dans le seul contexte d’un péril imminent, lequel suggère la restriction de plusieurs libertés fondamentales, comme celle d’aller et venir, celle relative à la liberté de réunions et de manifestations, d’entreprendre et tutti quanti, le gouvernement se met en conformité avec la loi en se rassurant sur la constitutionnalité des mesures d’accompagnement et en se mettant dans le contexte qui sied, pour la mise en application de celles-ci car dans les faits, toutes les prétentions exprimées jusquelà, par le président de la République restaient jusqu’à droit connu, de simples déclarations d’intention.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt