mardi,20 avril 2021
AccueilDerniers articlesCovid-19: à quand la vaccination des Forces de l’ordre et des enseignants...

Covid-19: à quand la vaccination des Forces de l’ordre et des enseignants ?

Le plan national de vaccination précisant les catégories de personnes prioritaires vis-à-vis du vaccin a été présenté à différentes institutions notamment le Sénat au lendemain du démarrage de la vaccination le 23 mars dernier. La situation vaccinale dressée par le comité national de vaccination contre la Covid-19 (Copivac), censée présenter le nombre de personnes ayant déjà reçu une première dose de vaccin, classée par groupes de professions cibles comme les forces de défense et de sécurité ou les enseignants, demeure floue. 

Personnels de santé, personnes âgées, diabétiques, hypertendus, les éléments de forces de défense et de sécurité, et tout récemment les enseignants. Voilà la liste des groupes de professions cibles dits prioritaires quant au vaccin contre la Covid-19 détaillée par les membres du gouvernement. Mais depuis le début de la campagne de vaccination au Gabon, on se rend compte que la tendance oscille désormais entre une vaccination ciblée et une vaccination volontaire.

En effet, sans avoir fixé un réel planning de vaccination pouvant définir l’ordre de passage de ces groupes de personnes dites prioritaires, compte tenu notamment du fait que les doses de vaccin Sinopharm réceptionnées à ce jour (100 000, NDLR) sont très limitées, il reste difficile de confirmer si oui ou non les enseignants par exemple, ont déjà reçu une première dose de vaccin.  

Selon le ministère de la Santé, les personnes désireuses de recevoir le vaccin sont invitées à se faire enregistrer via le numéro vert 1314. Une semaine après le lancement de la campagne de vaccination, le Copivac rapportait que 1108 personnes éligibles avaient été inoculées. 15% de ces personnes ont plus de 60 ans, 18% sont hypertendus et 7% diabétiques. 

Aucune information n’a été donnée s’agissant des enseignants, des corps habillés ou des personnels de santé. On peut donc supposer que ces derniers groupes de personnes cibles n’ont à ce jour reçu aucune dose de vaccin, alors qu’elles sont régulièrement exposées et nécessite une immunisation.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Bestheinfusion