samedi,4 décembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: 44 patients sous traitement à base d’hydroxychloroquine

Covid-19: 44 patients sous traitement à base d’hydroxychloroquine

Ecouter cet article

En même temps qu’il fait le point des contaminations de cette journée du 13 avril 2020, le porte parole du comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie dû coronavirus le Dr Guy Patrick Obiang Ndong s’est arrêté sur le bilan thérapeutique et le traitement administré aux patients testés positifs. Il a ainsi annoncé que 44 patients dans les 75 contaminés étaient sous hydroxychloroquine. Une expérimentation qui a commencé depuis quelques semaines mais qui tarde manifestement à prouver son efficacité. 

Présent devant la presse comme d’ordinaire chaque jour depuis le 12 mars, date de l’apparition du premier cas de patient testé positif au Coronavirus, le porte parole du comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie du coronavirus le Dr Guy Patrick Obiang Ndong a annoncé la détection de 18 nouveaux cas testés positifs au Covid-19. 

Un record de contamination en 24h au Gabon et une inquiétude sans cesse grandissante dans l’opinion et la conscience sociale au regard du nombre de cas testés positifs, 75 en l’occurrence, qui approche à une vitesse vertigineuse les 100 cas. De quoi susciter moult  commentaires sur la stratégie sanitaire de l’Etat mais également sur le protocole thérapeutique utilisé par les médecins du comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie du coronavirus. 

Conscient de ce que depuis un moment, l’opinion se plaint en raison du fait que  les cas de contamination augmentent mais qu’en retour, le ou les possibilités de guérison de patients restent à 1 en l’occurrence le patient zéro, le porte-parole du Copil-Coronavirus a répondu en indiquant que « nous avons 44 patients sous traitement à base d’hydroxychloroquine ». Un traitement qui depuis qu’il a commencé à être administré aux patients, se révèle, disonsle sans ambage, totalement inefficace.

Alors que d’autres pays qui font usage a priori, d’un protocole thérapeutique enregistre des cas de rémission à l’instar du Sénégal qui vient de connaître dans sa lutte face à la pandémie, plus de patients guéris que de cas atteint, le Gabon étrangement patauge, tâtonne et donne du relief à ceux qui légitimement font un procès en incompétence au Copil et à son vice-président le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, au ministre de la Santé Max Limoukou et partant à l’Etat gabonais qui résolument ne se montre pas à la hauteur de la crise tant sur le plan sanitaire que sur le plan social.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop