Couvre-feu : les personnels et véhicules autorisés à circuler

Gabon Gabonmediatime Policier Contrôle De Police Gabon
Des agents de la Police nationale lors d'un contrôle de véhicule © D.R.

Le gouvernement gabonais a décidé de réagir au prorata de la courbe crescendo des cas positifs au Coronavirus dans le pays. En effet, après les établissements scolaires, les lieux de culte, le couvre-feu mis en place par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba le samedi 21 mars dernier, une nouvelle restriction vient d’être apportée à la circulation de véhicules et des personnes par le ministre de l’intérieur Lambert-Noël Matha. Cet arrêté ministériel rendu public le dimanche 22 mars 2020 énonce que seuls les personnels essentiels et leurs véhicules peuvent librement circuler. 


Inquiétées par la montée non négligeable du nombre de cas positifs au Covid-19, le Gabon par l’entremise du comité de gestion de cette crise sanitaire mis en place par le Gouvernement a décidé de renforcer les restrictions préventives édictées depuis le 12 mars lors de la découverte du premier cas. Pour rappel, le pays compte officiellement 6 cas contrôlés positifs au coronavirus dont un décédé. Une donnée macroscopiquement insignifiante mais qui a interpellé les membres du gouvernement. 

En effet, le ministère de l’intérieur a par le moyen de son porte parole Jean Eric Nziengui Mangala défini la catégorie de personnes non soumises à l’interdiction de circuler librement et à toute heure. Il s’agirait entre autres des forces de défense et de sécurité, des personnels et les véhicules essentiels de la SEEG, de santé, des pompes funèbres, des médias, sociétés de ramassage des ordures ménagères, camions de vidange des eaux usées. Un ensemble de services publics indispensables qui continueront d’exercer. 

Par ailleurs, le présent arrêté ministériel invite donc les populations dont la circulation est limitée de se conformer aux mesures préventives édictées par le gouvernement dont le souci premier est de lutter efficacement contre cette pandémie qui avance lentement dans le territoire national et plus encore à l’étranger. Doit-on rappeler que les gestes barrières fondamentaux consistent à se laver les mains avec du savon lavant durant 20 secondes minimum et de se désinfecter les mains avec du gel mais surtout de limiter les contacts humains prononcés. 

Laissez votre commentaire