Coupure du 1er janvier 2018 : la SEEG porte plainte contre X

Antoine Boo, DG de la SEEG (au centre) © GMT

La Société d’énergie et d’eau du Gabon a annoncé au cours d’une conférence de presse tenue le mercredi 10 janvier dernier à Libreville, qu’elle portera plainte contre X, pour que la lumière soit faite sur l’origine de la coupure au soir de la saint Sylvestre.

Suite à la coupure d’électricité qui a eu lieu dans la nuit du 31 décembre 2017 au 1er janvier 2018, la direction générale de la SEEG a décidé de saisir la justice, qui a déjà ouvert une enquête pour rechercher les auteurs de cet acte de vandalisme qui a considérablement participé à ternir l’image et de l’entreprise et à gâcher le nouvel de plusieurs foyers.

Selon Tony Nzamba, directeur région ouest,  le delestage observé au cours du réveillon de la saint Sylvestre était due à un disfonctionnement sur la ligne haute tension entre Libreville et Ntoum. Dépêchées sur place, les équipes de contrôle réseau n’ont trouvé aucun indice pouvant établir les raisons exactes de cet incident qui a paralysé 28 départs d’électricité sur 54 pour la région de Libreville et ses environs.

Pour faire la lumière sur cette coupure de courant du 1er janvier 2018 qui a fortement impacté les populations de Libreville, la SEEG a porté plainte avec constitution de partie civile, soupçonnant ce délestage d’avoir été  provoqué par un acte malveillant.

Laissez votre commentaire