mercredi,8 décembre 2021
AccueilA La UneCoronavirus : recadrage économique et mesures d’accompagnement au menu d’une réunion à...

Coronavirus : recadrage économique et mesures d’accompagnement au menu d’une réunion à la Primature

Ecouter cet article

Ce samedi 21 mars 2020 le premier ministre Julien Nkoghe Bekale a présidé une séance de travail avec  les membres de la Cellule de veille économique, à savoir le ministre de l’Economie, Jean Marie Ogandaga et son délégué, Sosthène Ossoungou Ndibangoye, le ministre de la Fonction Publique, Madeleine Berre, ainsi que différents directeurs généraux du Ministère de l’Economie. Il était question lors de cette séance de faire le point de la situation macroéconomique mais surtout étudier les pistes de solutions pour un recadrage macroéconomique, budgétaire et financier du pays, ainsi que les mesures d’accompagnement à prendre à l’endroit du tissu économique. 

Cette réunion de travail, s’inscrit dans le cadre de la recherche de solutions face à la problématique des répercussions économiques consécutives à la chute du prix du baril de pétrole qui est passé de 50,57 à 30 dollars US. Il faut souligner que le gouvernement avait élaboré ses prévisions budgétaires sur la base du précédent prix. Ne pouvant plus tenir cet engagement, il est donc nécessaire d’évaluer la situation macroéconomique, financière et budgétaire née de cette nouvelle donne. 

Aussi, au regard des répercussions qu’elle aura inévitablement sur l’Économie, le chef du gouvernement a instruit les équipes concernées par cet impact économique de se mobiliser dès ce lundi 23 mars 2020 pour redéfinir les informations portant sur un recadrage macroéconomique, budgétaire et financier du pays, ainsi que les mesures d’accompagnement à prendre à l’endroit du tissu économique.

Lors de son intervention, le ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga a indiqué que des réajustements devraient être effectués afin d’arriver à un équilibre budgétaire. Pour lui en effet, la baisse des ressources devrait conduire à un réajustement des dépenses « il est important de réajuster, car cette crise est violente », a-t-il reconnu. Ce qui laisse penser que l’accompagnement que le gouvernement entend déployer se fera à la hauteur des moyens disponibles. 

A cet, effet, le gouvernement envisage de discuter de ces questions avec le Patronat, le Corps social et d’autres partenaires au développement notamment la Banque Mondiale et le Fonds monétaire international (FMI). 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop