Coronavirus : pour l’ancienne directrice du FMI, la crise pourrait être similaire à celle de 2008

Gabon Gabonmediatime Fond Monétaire International Christine Lagarde
L'ancienne directrice du Fond monétaire international Christine Lagarde © Michael Probst/AP/SIPA

Parti d’une simple grippe, le Coronavirus Covid-19 est en train de prendre des proportions inquiétantes au point de faire planer un risque de crise majeure sur l’économie mondiale. Alors qu’il a déjà été à l’origine du lundi noir sur les principales places boursières mondiales, le virus parti de la ville de Wuhan en Chine pourrait être à l’origine d’une crise similaire à celle de 2008 selon l’ancienne directrice du Fond monétaire international (FMI) Christine Lagarde. 


C’est en marge d’une vidéoconférence organisée mardi soir, que la présidente de la Banque Centrale Européenne  (BCE) et ancienne directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde, a fait part de ses inquiétudes quant aux retombées du Coronavirus Covid-19 sur l’économie européenne et mondiale. Si elle a mis en garde les chefs d’Etat du l’Union des 27 sur un potentiel choc économique, elle a surtout souligné que cette crise pourrait être similaire à celle de 2008.

En effet, selon les termes relayés par l’agence américaine Bloomberg, « l’Europe pourrait connaître un scénario qui rappellerait celui de la grande crise financière de 2008 » si elle n’agit pas. Dans un monde globalisé où les risques qui pèsent sur une zone peuvent avoir des conséquences sur une autre, c’est toute l’économie mondiale qui pourrait souffrir des effets liés au Covid-19. Plus grave encore, Christine Lagarde a affirmé aux chefs d’État, que « certaines parties de leurs économies pourraient s’effondrer ». 

Si elle estime toutefois, qu’une réponse appropriée pourrait atténuer le choc et le rendre temporaire, la présidente de la Banque centrale a tenu à rassurer sur la capacité de son institution à faire face à cette éventualité. Si les décisions de la Réserve fédérale américaine et de la Banque d’Angleterre de baisser leurs taux directeurs ce mardi, ont permis rassuré les marchés, pour ce qui est de l’Afrique par contre, le choc pourrait être plus brutal et contraindre de nombreux pays à revoir leurs prévisions à moyen terme.

Laissez votre commentaire