mardi,29 septembre 2020
Accueil A La Une Coronavirus: les commerçants ne sont pas protégés selon le Sylicog

Coronavirus: les commerçants ne sont pas protégés selon le Sylicog

Après l’annonce du premier décès d’un patient positif au coronavirus, le gouvernement durcissant ses mesures préventives avait déclaré que les marchés ne « resteront ouverts que pour les besoins d’alimentation. Les autres pans de ces espaces commerciaux restent fermés ». Une déclaration dont les modalités d’exécution ne sont pas en rapport avec les réalités du terrain, selon le Syndicat libre des commerçants gabonais (Sylicog), qui déplore le manque criant de kits de protection chez les commerçants.    

« Rien n’est fait pour protéger les commerçants qui devront assurer la vente des denrées de première nécessité ». Tels sont les propos de Djos Kierigouo, président du Syndicat libre des commerçants gabonais (Sylteg), rapporte l’hebdomadaire L‘Aube dans sa parution n°277 du Lundi 23 mars 2020. Le leader du Sylteg déplore l’absence de moyens nécessaires permettant aux commerçants de poursuivre leur travail tout en assurant leur sécurité. 

Une réalité qui devrait interpeller plus d’un, en l’occurrence le gouvernement, quand on sait le mode de propagation insidieux du covid-19, lequel a déjà fait 5 cas positifs et de nombreuses personnes mises en quarantaine au Gabon. Un constat pernicieux pour le pays. Pourtant, selon Djos Kierigouo dans l’hebdomadaire L’Aube, « nombreux sont les commerçants qui n’ont même pas connaissance de cette maladie ».   

Entre ignorance de la maladie et absence de kits de protection, les dangers d’exposition au coronavirus sont énormes. Enormes aussi bien pour les commerçants que pour les personnes qui circulent encore dans les marchés, quand on sait que la possibilité d’avoir des potentielles personnes porteuses de virus qui circulent dans la ville n’est pas à négliger. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt