mercredi,23 septembre 2020
Accueil A La Une Coronavirus : le PLC s'inquiète des mesures gouvernementales qui fragilisent le tissu...

Coronavirus : le PLC s’inquiète des mesures gouvernementales qui fragilisent le tissu économique

C’est au cours de la réunion du bureau exécutif de Pour le Changement (PLC) qui s’est tenue ce dimanche 15 mars 2020 sous la présidence du secrétaire Exécutif Anges Kevin Nzigou et en présence du Président Thomas Ibinga que cette formation politique de l’opposition a tenu à donner son point de vue sur la pandémie du Coronavirus dont un cas a été testé positif le 12 mars dernier.  Cette formation a pour sa part critiqué certaines mesures prises par le gouvernement qui selon elle, ont un impact sur l’économie. 

Ainsi, à l’entame de cette réunion ce parti politique a examiné les mesures de prévention prises depuis bientôt deux semaines par le gouvernement pour éviter toute propagation de cette pandémie. A cet effet, le bureau exécutif de Pour le Changement a relevé l’incohérence qui dénote « soit d’une insuffisance d’informations réelles des cas atteints du coronavirus au Gabon, soit d’une disproportion des mesures face aux données factuelles communiquées »

Dans le même ordre d’idées, le parti s’interroge sur le manque d’information relative aux passagers qui ont voyagé avec le « cas zéro », ni la situation de ses collègues de travail. « Curieusement, alors que le gouvernement rend compte de l’absence d’épidémie sur le territoire national, il prend des mesures disproportionnées », fustige le PLC. 

Pour cette formation politique de l’opposition, certaines des mesures prises par le gouvernement ont une incidence indéniable sur l’économie du pays. En effet, en procédant à la fermeture « des petits commerces, sans aucune mesure d’accompagnement le gouvernement fragilise le tissu déjà précaire des petites entreprises. Et l’existence des familles modestes qui vivent de ces activités »

C’est donc à ce titre que le bureau exécutif de Pour le Changement a invité le gouvernement à proposer des mesures cohérentes et adaptées au tissu économique et social. « Il est totalement incohérent de fermer les frontières terrestres en raison d’un cas infecté au Cameroun et maintenir des relations aériennes avec l’Europe (épicentre du coronavirus après la Chine), la France notamment, deuxième foyer le plus infesté en Europe », a indiqué le communiqué de cette instance du parti. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt