Coronavirus : le gouvernement fait un bilan à mi-parcours des mesures de prévention

Gabon Gabonmediatime Gouvernement Julien Nkoghe Bekale Gabon
Réunion du Comité de pilotage du plan de prévention et de riposte contre le Covid19 autour du premier ministre Julien Nkoghe Bekale © D.R.

Ce mardi 25 février 2020 le Premier Ministre, Julien Nkoghe Bekale a présidé une réunion avec certains de ses ministres en vue de faire le bilan à mi parcours des mesures de prévention prises dans le cadre du coronavirus. La réalité née du fait qu’à ce jour aucun cas n’a été signalé au Gabon, ne veut pas faire baisser l’alerte maximale déclenchée par le gouvernement. Une volonté qu’a tenu à réaffirmer le Chef du Gouvernement. 


C’est en présence du ministre d’Etat aux Affaires étrangères, Alain Claude Bilie-By-Nze, du ministre d’Etat à l’Intérieur, Lambert Noël Matha, du ministre d’Etat à la Défense nationale, Rose Christiane Ossouka Raponda, du ministre de la Santé, Max Limoukou, du ministre en charge des Transports,  Léon Armel Bounda Balonzi, du ministre de l’Elevage et de la Pêche, Biendi Maganga Moussavou, ainsi que des ministres Délégués à l’Économie et aux Finances et aux Transports, Sosthène Ossoungou Ndibangoye et Françoise Assengone Obame, que le numéro 2 gabonais Julien Nkoghe Bekale a tenu une réunion « de pilotage de prévention et de riposte contre le coronavirus », afin de dresser un bilan et de se faire une idée des réalisations et des mesures prises depuis le déclenchement de l’alerte maximale.  

Sur la question des différents sites retenus dans la capitale et à l’intérieur du pays concernant notamment la fourniture d’équipements de protection individuelle,  le ministre de la Santé Max Limoukou a expliqué que « de nombreuses mesures de surveillance et de prise en charge en cas de patients suspects ont été mises en place à l’Hôpital d’instruction des Armées et au Centre Hospitalier et Universitaire de Libreville »,  avant de préciser que les sites retenus peuvent « prendre en charge d’éventuels malades, tandis que le diagnostic de certitude après analyse des prélèvements peut être réalisé au Centre International des Recherches Médicales de Franceville », a-t-il rassuré. Des mesures auxquelles se greffent des sites de mise en quarantaine et de prise en charge dans l’éventualité d’un ou plusieurs cas détectés et confirmés. 

Sur l’éventualité d’une insuffisance des mesures prises par l’Etat, la rencontre a permis de lever le doute sur les possibles faiblesses des mesures de prévention. A ce titre, « les équipements de protection individuelle se raréfiant dans le monde eu égard à la fermeture de plusieurs usines de fabrication en Chine et à la propagation de cette pandémie hors des frontières de ce pays, le Ministre de la Santé a rassuré le Chef du Gouvernement de ce que notre pays pourra s’approvisionner auprès de l’OMS en cas de contamination dûment signalée », a précisé la communication gouvernementale.

Statuant enfin sur la question des étudiants gabonais de Chine, le ministre de la Santé Max Limoukou tout en précisant qu’ils se portent bien, a informé de ce qu’ils ont « bénéficié d’une aide financière du Président de la République, Ali Bongo Ondimba en sus des mesures d’urgence par les autorités chinoises en leur faveur ».

Laissez votre commentaire