jeudi,9 décembre 2021
AccueilA La UneCoronavirus : la dîme exigée par Airtel money même en période de...

Coronavirus : la dîme exigée par Airtel money même en période de crise sanitaire

Ecouter cet article

Après la décision du gouvernement d’interdire tout rassemblement de plus de 10 personnes, notamment dans les mosquées et les lieux de culte, les hommes de Dieu et chefs d’église se sont au grand étonnement d’un bon nombre d’internautes, adaptés à la situation en instaurant un paiement de la dîme et des offrandes par mobile money. Une pratique pour le moins inhabituelle observée sur les réseaux sociaux qui est née dans de nombreux pays africains, y compris au Gabon depuis l’annonce des mesures d’interdiction de rassemblements. 

La dîme à tout prix, même en période de crise, escroquerie ou obligation? Depuis la décision du gouvernement d’interdire tout rassemblement de plus de 10 personnes, toute chose ayant conduit à la fermeture des églises, ils sont nombreux ces pasteurs qui ont décidé d’investir l’espace numérique notamment via des lives Facebook pour poursuivre leurs activités. Une décision appréciée d’ailleurs de nombreux fidèles de l’église, ne souhaitant pas être privés de la prédication. 

Si l’initiative reste louable, un autre fait inhabituel alimente les débats sur les réseaux sociaux. A l’heure où on appelle à l’unité nationale, certaines églises conscientes des contraintes financières liées au Covid-19, exigent tout de même des fidèles qui serrent déjà la ceinture de s’acquitter de leurs engagements en matière de dîmes et autres offrandes notamment par Airtel money. Alors que c’est en pareille période de détresse avérée que l’église se doit de soutenir ses fidèles autant dans la prière que dans les initiatives matérielles et financières. 

Sur les réseaux sociaux, de nombreux chrétiens n’y voient aucun inconvénient, la dîme et l’offrande étant une manière de montrer sa reconnaissance à Dieu. Toutefois, en pareil contexte, les églises ne devraientt-elles pas surseoir le paiement de ces dîmes et autres offrandes et de concentrer leur message non seulement sur la necessité de demeurer dans la sérénité mais surtout de respecter les mesures de prévention édictées par le gouvernement. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop