Le coordonnateur général du Samu social gabonais attendu au sommet de la paix à Paris

Dr Wenceslas Yaba, coordonnateur général du Samu social gabonais © D.R

Dans un récent entretien accordé à Gabon Media Time, le Dr Wenceslas Yaba, coordonnateur général du Samu social gabonais, a annoncé qu’il sera présent du 11 au 13 novembre prochain au Forum de Paris sur la Paix, organisé par le président français Emmanuel Macron.

Convié par la France à cette première édition du Forum de Paris, le Dr Yaba présentera à la communauté médicale française ainsi qu’aux dirigeants présents, le Samu social gabonais, et plus particulièrement son plan sanitaire et social de proximité qui a su faire ses preuves au Gabon depuis un an.

L’action du Samu social gabonais est d’ailleurs encouragée par la communauté internationale, son coordonnateur général affirmant avoir « reçu des lettres de 67 pays différents pour féliciter cette oeuvre ». Le Dr Wenceslas Yaba rappelle par exemple que le Samu social a organisé gratuitement le soin et le suivi pendant deux mois de 740 détenus de la plus grande prison du Gabon (Gros Bouquet) grâce à l’adhésion du ministre de la Justice. Ce qui marque une première en Afrique noir francophone dans les actions en faveur du respect des Droits de l’Homme.

Dans le cadre des ces actions en faveur des démunis, le Samu social gabonais a administré des soins à plus de 800 orphelins des différents centres d’accueil de Libreville et Akanda mais aussi au profit d’enfants abandonnés. En terme de développement, l’organisme dont il a la charge procède à l’insertion professionnel des jeunes sans qualifications âgés de 17 à 27 ans dans le cadre d’un partenariat avec l’Office national de l’emploi.

Malgré les succès enregistrés par cette structure de santé de proximité au bout de cette première année de fonctionnement, son coordonnateur général déplore en revanche le manque de moyens financiers pouvant permettre au Samu social poursuivre sa volonté de façon considérable le taux de pauvreté et de mortalité au Gabon.

Laissez votre commentaire