dimanche,20 septembre 2020
Accueil A La Une Coopération: la Francophonie exclut le Mali de ses instances

Coopération: la Francophonie exclut le Mali de ses instances

Au lendemain du renversement du régime Ibrahim Boubacar Keïta, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) par le biais de son Conseil permanent de la francophonie (CPF), réuni en session extraordinaire en visioconférence, ce mardi 25 août a décidé de prononcer la suspension de la République du Mali de la francophonie tout en maintenant les actions de coopération bénéficiant directement aux populations civiles. Une rencontre à laquelle a participé l’ambassadeur du Gabon en France Flavien Enongoue. 

C’est en sa qualité de Représentant personnel du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, au Conseil Permanent de la Francophonie que son excellence Flavien Enongoue a participé à la 111e session extraordinaire qui s’est réunie pour statuer sur la question du Mali à la suite du coup d’Etat perpétré par des militaires le 18 août 2020 dernier. 

Pendant ces échanges dirigés par la Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, les Représentants personnels des Chefs d’Etat et de  gouvernements et autres délégués des Etats et gouvernement membres ont pris diverses résolutions dont celle de suspendre le Mali des instances de cette organisation internationale . « Conformément aux dispositions pertinentes du chapitre 5 de la Déclaration de Bamako – dont on célèbre cette année le 20e anniversaire, de suspendre la République du Mali des Instances de la Francophonie », a-t-on pu lire dans un document parvenu à la rédaction de Gabon Media Time. 

Le Conseil permanent de la Francophonie a en outre appelé à la « la libération immédiate du Président Ibrahim Boubacar Keita et des autres personnalités arrêtées, au retour à l’ordre constitutionnel, qui passe par un retour immédiat à un pouvoir civil » afin que la sérénité regagne le Mali. Dans le même temps, Louise Mushikiwabo en concertation avec les autres représentants a exprimé « sa disponibilité à réexaminer cette décision lors des sessions ultérieures, en fonction des avancées qui seront constatées dans le rétablissement de l’ordre constitutionnel et le respect des droits et des libertés », précise en outre le compte rendu. 

Au terme de cette réunion, le « Conseil a approuvé la proposition de la Secrétaire générale de dépêcher une mission de haut niveau à Bamako qui fera à cet effet rapport à la Secrétaire générale et aux Instances de la Franconie » tout en maintenant les programmes de coopération en cours pour dit-on ne pas « pénaliser les populations maliennes ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt